Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 17:32


Libre expression


Voilà un thème bien délicat à traiter … mais comment réellement défendre l’environnement au sens large, si l’on fait silence sur la pétition issue de la Maison de la Presse que plusieurs commerçants du bourg de Clohars ont déposé sur leurs comptoirs depuis près d’un mois ?

        

Commerces Rue de Lannevain à Clohars-Carnoët - Mars 2008


En effet, à propos d’environnement il n’y a pas que « la nature » avec ses paysages, sa flore et sa faune à protéger et valoriser … même si c’est déjà une lourde tâche, indispensable et, heureusement, passionnante. Le « cadre de vie » humain et social mérite aussi une grande attention, particulièrement en ce moment (pour : résister à la crise financière et économique, garder espoir et aller concrètement vers le « développement durable » si prisé depuis le « Grenelle de l’environnement »).

 

D’ailleurs, de nombreux Cloharsiens ne s’y sont pas trompés puisqu’il paraît que la pétition a déjà recueilli plus de 400 signatures, dont celles de notabilités.


De quoi s’agit-il ? Apparemment d’une crainte quant au nouveau venu dans le paysage commercial local, dont la taille et l’ « appétit » sont grands, à savoir le Supermarché « Shopi » (Groupe Carrefour) dans sa nouvelle version, installé depuis l'été 2008, sous la houlette d'un nouveau gérant, Route de Lorient : ... et s’il allait mettre en péril les « petits » commerces de proximité existants ? Ne parle t-on pas déjà de nette baisse du chiffre d’affaire pour certains … avec une possible disparition … Ce serait donc la désertification programmée du Bourg alors qu’on déplore déjà cela pour Le Pouldu et Doëlan … ? 

 

L’inquiétude actuelle est-elle vraiment justifiée ? Nous n’avons pas compétence pour en juger avec certitude. Mais mieux vaut en parler en toute transparence, croyons-nous. D’autant que cela ravive des souvenirs. Une telle inquiétude n’est effectivement pas nouvelle : en 2005 déjà, une grande partie de la population s’était mobilisée contre le projet de vaste supermarché du Groupe Leclerc à Kersalut, suscitant la création d’un Collectif de citoyens (cliquer), la forte réaction de l’Association des Commerçants (avec une pétition ayant rassemblé 700 signatures), celles de parti et associations (PS, Cap Avenir, Eau et Rivière …) (cliquer) et d’individuels envoyant des lettres de protestation à la mairie. Le paradoxe est que l’on voulait à l’époque privilégier la « solution Shopi » par opposition à celle du Leclerc !


on peut retrouver une liste systématique d’arguments avancés à l’époque en lisant, outre la presse, une partie du dossier du « Collectif du 18 Octobre » diffusé aux instances responsables concernées : cliquer).


Si le problème n’est pas nouveau ici, il n’est pas non plus l’apanage de Clohars-Carnoët, on s’en doute. On peut citer l’exemple de Bruz, près de Rennes, où les habitants interviewés pour le « JT de 20 H de France 2 » d’avant-hier, vendredi 2 Janvier 2009, ont tenu des propos intéressants et peut-être « suggestifs » pour nous, en soulignant à la fois :


« La vie d’une ville, c’est d’abord le petit commerce ! » (la propriétaire d’un café) ;

«A notre époque, on ne peut plus faire « sans » les grandes surfaces, alors à nous aussi de nous démarquer … » (un jeune fleuriste) (sous-entendu sûrement : avec de la « valeur ajoutée » en terme de variété et qualité des produits, d’accueil et de conseils personnalisés (ndlr) ;    

« Nous voulons jouer en équipe avec le petit commerce qui a un savoir-faire que nous n’avons pas … il y a un intérêt réciproque à cohabiter …» (le gérant du nouveau supermarché) ;

 « Je crains toute libéralisation … notre tâche prioritaire est de maintenir les équilibres … la bonne voie est dans le dosage » (le maire Philippe CAFFIN)


(voir dans les archives des JT de France 2, le 19e des 25 sujets de l’émission présentés par D. Pujadas le vendredi 2 Janvier 2009 au « 20 Heures » intitulé « Urbanisme commercial Rennes » : http://jt.france2.fr/20h/ )



En guise de conclusion, nous nous risquons à formuler des souhaits pour qu’en 2009 tous les acteurs concernés assument leurs responsabilités, rien de moins ! 

 

que les commerçants parviennent à dialoguer efficacement et à s’entendre, aussi bien pour leur intérêt que pour ceux de leurs clients (des clients dont les attentes sont peut-être à mieux connaître encore, d’autant que beaucoup sont devenus des « éco-consommateurs »), les deux catégories d’intérêts étant sûrement indissociables ;

 

que les élus de Mars 2008 réussissent à appliquer leur programme sur un urbanisme pensé et maîtrisé (dont l’urbanisme commercial ?) et une « (re)vitalisation » du Bourg et ailleurs, dans l’esprit du développement durable et donc d’un Agenda 21 effectif ;

 

et aussi que les consommateurs agissent « en conscience » si on nous permet cette expression ; en effet, aller ou pas faire des achats avec une fréquence raisonnable chez les petits commerçant a des conséquences … et il ne faudra pas pleurer si les rues du Bourg n’ont à l’avenir plus aucune vitrine vivante : un Clohars-dortoir ?

 


Imagination et humour en prime : un ami évoquait hier ce scénario-catastrophe pour 2009, 2010, 2011 … encore que … où Clohars n’a plus de petits commerces de proximité et la crise d’approvisionnement en pétrole s’est accentuée … Alors les Chloharsiens vont à pied faire leurs emplettes au supermarché Route de Lorient … ou à vélo à l’hyper de Moëlan … et même Kervidannou pour les plus vaillants ! Ce sera bon pour le sport … et aussi pour la convivialité si nous y allons groupés !


On peut consulter, à toutes fins utiles :

 

- le site de l’association de la « consommation éco-citoyenne » C.L.C.V. - Confédération Syndicale du Cadre de Vie - qui regroupe plus de 400 associations locales, départementales et régionales : http://www.clcv.org/

 

- le site de l’Encyclopédie du Développement Durable qui veut offrir « des repères, débats et références nécessaires à une action et une réflexion citoyenne » : http://encyclopedie-dd.org/



Evelyne Dumont

Membre du CA

Partager cet article

Repost0

commentaires

Petitmaje 26/02/2009 17:38

Patrons voyous parce qu'ils veulent vendre des journaux, comme les boulangeries de Clohars ?
N'exagérons rien !!

Comme déjà indiqué, les deux boulangeries, la boucherie, la quincaillerie existent aussi, ont du monde, des produits de qualité et certaine fois moins chers que les grandes et moyennes surface.

VL 26/02/2009 12:46

Si on comprend bien, Shopi aurait outrepassé certaines règles, certains "contrats" ?
Alors après les grands patrons "voyous", il y aurait les gérants de moyennes surfaces "voyous" qui voudraient vendre de tout sans scrupules vis à vis des "collègues" ?
En tous cas, ce serait un problème si l'activité commerciale cloharsienne était limitée à la Route de Lorient et que le Centre Lannevain "multi-commerces"s'éteigne.
Et en terme d'emplois, cela donne quoi ?

ED 25/02/2009 19:09

Je suis actuellement éloignée de Clohars quelques jours et n'ai donc pas pu constater ce que décrit Petitmaje.
Cet évènement était prévisible dans la mesure où une instance spécialisée dans la distibution s'est paraît-il réunie début Février 2009 pour arbitrer le désaccord local.
Cette instance (avec des représentants syndicaux) avait paraît-il tranché en faveur de la Maison de la Presse : cette dernière est règlementairement habilitée à la distribution continue de la presse et des livres alors que Shopi a un contrat pour une distribution seulement saisonnière de presse, d'Avril à Septembre, lequel contrat est confirmé dans les mêmes termes et doit être appliqué sans dépassement.
L'application a pris un peu de temps ...
Même la vie du commerce est très complexe ...
ED

Petitmaje 25/02/2009 12:36

Vu ce matin au Shopi :

Par suite d'une demande de la Maison de La Presse nous devons suspendre les ventes de journaux.

Celles ci reprendront début Avril, jusqu'à la fin de la saison.
Quelqu'un sait-il ce qui se passe ?

petitmaje 23/01/2009 23:59

La Cocopaq ayant un représentant à la CDEC,il est normal qu'elle ait eu son mot à dire sur les commerces locaux.

Les représentants des commerçants peuvent bien voir le maire, et il y a certainement des tas de choses à faire pour aider les commerçants à vivre et à se développer, mais à mon avis, concernant la vente de la presse, son influence est proche du zéro absolu.