Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 01:37




Ce thème du « développement durable » doit faire l’objet de plusieurs articles (voir plus bas).


Rappelons qu’on a désigné en 1987 par cette expression « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » (Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien) et que les « Agendas 21 » sont "des programmes d’actions pour le 21e siècle orientés vers le développement durable".

 



La mer et la balise tribord de l'entrée de Doëlan - Janvier 2009

 



Dans l’immédiat, nous évoquons le lancement récent du « Grenelle de la mer » qui intéresse tout particulièrement notre « commune littorale » Clohars-Carnoët  avec ses deux ports Doëlan et Le Pouldu, et sa rivière maritime Laïta … et fait un certain lien avec la précédente publication du blog « Alerte pour la cale Kernabat … ».

 

Le lancement de ce « nouveau Grenelle » date du 28 Février dernier. Il est dû au Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire Jean-Louis Borloo et à sa nouvelle secrétaire d’Etat Chantal Jouanno (qui remplace désormais Nathalie Kosciusko-Morizet).


En bref, il s’agit de compléter le Grenelle de l’Environnement en suivant la même démarche. En l’occurrence : « réunir pour la première fois sous cette forme et dans un tel processus, l’Etat, les collectivités territoriales, tous les acteurs de l’économie maritime et les représentants de la société civile afin de définir une feuille de route en faveur de la mer, du littoral et de la promotion des activités maritimes dans une perspective de développement durable ».


Le calendrier prévu doit « aboutir avant l’été à un projet de plan contenant des objectifs, des engagements et des mesures concrètes et quantifiables recueillant un accord le plus large possible des participants, en vue d’une validation par un comité interministériel de la mer ». Il comprend, dans la première phase, « un dialogue et l’élaboration de propositions au sein de 4 groupes de travail thématiques transversaux :


1 - Favoriser le développement harmonieux du littoral en améliorant l’interface

      terre-mer ;

2 - Promouvoir le développement d’activités maritimes compétitives et soutenables

      sur le plan environnemental ;

3 - Valoriser les métiers de la mer et oeuvrer à l’attractivité des activités maritimes ;

4 - Instaurer une nouvelle gouvernance aux niveaux infra-national, national,

      européen et mondial ».

 

Alors, pour notre commune, ne pourrions-nous pas agir concrètement et fortement au plan

politique concernant les mots soulignés en bleu (par nous) dans les 4 thématiques citées plus haut ?


A propos d’harmonie, on pense évidemment à la controverse sur l’aménagement de la cale Kernabat qu’il faudrait arriver à dépasser … Quant aux activités maritimes et à la valorisation des métiers de la mer, est-il utopiste de souhaiter que les petits bateaux de pêche côtière se maintiennent et même augmentent en nombre ? On sait que les gros navires de pêche sont désormais en péril notamment à cause des longs déplacements qui coûtent cher en carburant (encore que la propulsion mixte voile/fioul revient avec des innovations) ? On n’oublie pas non plus le développement des activités nautiques de loisirs : le surf, bien sûr, qui est déjà en très bonne voie du côté du Pouldu, et peut-être aussi d’autres sports … le tout devant être respectueux de l’environnement au sens large et fort.


De tout cela nous aurons à reparler puisque nous sommes tous conviés à participer

à la concrétisation de l’Agenda 21 de Clohars-Carnoët et aussi de celui de la Communauté de Communes du Pays de Quimperlé (COCOPAQ) … en nous rappelant ce que disent les principaux orateurs de conférences sur le développement durable : il ne faut pas hésiter à tout repenser !

 



Photo de gauche : Entre Groix et Doëlan, retour de pêche, Décembre 2008                                               

Photo de droite : Petits côtiers dans le Port de Doëlan, Février 2009


 

Pour en savoir plus sur :

 

            - le développement durable en général, voir notamment :  le site du ministère de l’Ecologie et l’Encyclopédie du développement durable


            - la démarche Agenda 21 : le site du Ministère de l’Ecologie et celui du Portail du Comité 21

 

            - le Grenelle de la Mer … et les critiques qu’il n’a pas manqué de susciter immédiatement  : le Portail du gouvernement    ou celui du Journal du Développement Durable ou encore le site Actualités-News-Environnement enfin, pour un aperçu de critiques, les internautes du Monde.fr 

 

 


Annonces d’articles à venir ... 

 

Les articles « développement durable (2) et (3) »  annoncés concerneront notamment les comptes rendus des deux réunions sur ce thème à  Clohars-Carnoët (le 28-02-09) et à Quimperlé (le 04-03-09). Ils devraient être écrits « à quatre mains »  ... ou davantage puisque plusieurs membres de « Doëlan-Clohars-Environnement » y étaient présents ;

 

Nous n’oublions pas les suites d’articles  prévues sur « l’Affaire Abiven » (toujours pas réglée) et « l’avenir du site de l’ex-usine Capitaine Cook »  appartenant au Groupe Intermarché et toujours  supposé être acheté et construit par le Groupe Eiffage … avec les problèmes environnementaux qu’on sait.

 

Enfin, on aimerait présenter la nouvelle association née à Clohars-Carnoët récemment : « Les jardins partagés de l’Isle » (un terrain mis à disposition pour quinze jardiniers se partageant les travaux et les produits ; un programme pour promouvoir l’éducation à l’environnement ; de futurs ateliers sur le culture biologique, les légumes oubliés … (Tél :  02 98 71 50 88 – Mèl : serge.anne2@wanadoo.fr) (cf. Le Télégramme du 06-03-09 p. 17).

 

 

  Evelyne Dumont

(CA de DCE – chargée du blog)

  

Pour écrire à DCE, cliquer sur la ligne prévue en bas de la 2e rubrique "Vie de l'association" située à gauche sur la « Page d’accueil ». Et pour adhérer, si ce n'est pas déjà fait, voyez au dessus la ligne "Bulletin d'adhésion".

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Erwan 08/03/2009 00:29

boñjour deoc'h,

Je souhaitais poster un commentaire sur l'article à propos de la cale de Kernabat, mais ça n'a pas l'air possible donc je me permets de le poster ici. C'était plutôt une interrogation de ma part, puisque au vue de l'image publiée, au delà de l'esthétique contestable de cette structure, il paraitrait alors difficile pour les bateaux d'utiliser la cale tout d'abord dans sa partie milieux où se trouve la "tente", mais aussi à marée haute quand la partie en pente est quasiment recouverte (amarrage et même accès aux pentes?). Moi qui pensait que les cales étaient faites pour les bateaux? A moins qu'on ne s'intéressent guère au développement du port côté mer. Certains diront surement qu'il y a d'autres cales utilisables, est-ce une réponse? j'en doute. Est ce que ce problème a été abordé?
Cordialement.