Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 10:59

 

Développement durable / Pesticides / Education des enfants / Jardiniers amateurs

 

 

Le temps passe vite, trop vite !  Il en a manqué pour annoncer dès hier dimanche 20 mars 2011 le début de la « Semaine pour les alternatives aux pesticides » car tel est le titre complet de cet évènement … qui ne se contente donc pas de dénoncer mais s’efforce aussi de proposer des solutions.


 

022 bis Site GF

 

Le site de la "Semaine pour les alternatives aux pesticides" du 20 au 30 mars 2011

 

avec un espace dédié aux enfants :

 

027 Page Espace Enfgants GF

 

Pour la « dénonciation » il y a déjà eu des « Marches symboliques » hier 20 mars (à Paris, en Bretagne, etc.). D’autres sont prévues samedi 26 mars 2011 (cf. détails plus bas). 

 

Pour les solutions, on peut consulter les nombreux dossiers publiés sur le site « Générations futures », entre autres.

 

C’est cette association qui a lancé la « Semaine », dont c’est la 6e édition, en collaboration avec le « Réseau ACAP ».

 

Une semaine qui n’est pas limitée à la France mais s’étend à l’Europe et même l’Afrique.

 

Quelles sont ces entités ?

 

 

L’Association Générations Futures

 

« Générations futures » est le nouveau nom, depuis Novembre 2010, du « MDRGF » ou « Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures », une association Loi de 1901 fondée en 1996 par un ingénieur agronome de l’INRA (Institut National pour la Recherche Agronomique) – Georges Toutain – et un enseignant – François Veillerette.

 

Leur but :

 

« Soutenir une agriculture saine, respectueuse de l’environnement et donc de la vie  et dénoncer les conséquences négatives de l’agriculture intensive utilisant des pesticides et engrais de synthèse : pollution de l'eau, de l’air, des sols et des aliments par des résidus de pesticides toxiques, appauvrissement de la biodiversité (ex: disparition des abeilles), menaces sur la santé publique (ex: cancer, maladie de Parkinson...).

Le MDRGF travaille également à la promotion des milieux non agricoles sans pesticides (jardins, espaces verts etc.)

A ce titre, le MDRGF s'oppose directement à l'UIPP qui représente des firmes produisant des pesticides telles que Monsanto, Syngenta, Bayer, BASF, etc. ».

 

Les acteurs de cette association justifient leur engagement par l’existence de la « Charte de l’Environnement » (cf. lien plus bas) incluse depuis le 1er mars 2005 à la Constitution française.

Rappelons que cette Charte expose « les principaux généraux qui doivent guider toute action en matière de défense de l’environnement » en précisant notamment que « Les choix destinés à répondre aux besoins du présent ne doivent pas compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins ».

 

Vaste programme et lourde responsabilité ! … parfois bien oubliés …

 

    

Le Réseau ACAP

  

Quant au « Réseau ACAP » pour « Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides », c’est un collectif d’associations lancé en Octobre 2004 … à l’initiative du MDRGF cité précédemment.

 

Actuellement, l’ACAP compte 170 organisations représentant plus de 300 associations réparties partout en France. Le but est ainsi décrit sur leur site internet :

 

« L’ACAP a pour objet d’informer nos concitoyens des dangers sanitaires liés à la pollution de l’eau, du sol, de l’air, des aliments, de nos corps… par les pesticides.

L’ACAP a aussi pour fonction de proposer des alternatives agronomiques permettant d’obtenir des aliments sains sans utiliser de produits chimiques toxiques.

L’ACAP s’est constituée dans le but d’inciter les pouvoirs publics à œuvrer dans le sens d’une réduction importante de l’utilisation intensive des pesticides en France et donc de proposer une véritable politique en faveur des alternatives à cette utilisation que sont la production intégrée et l’agriculture biologique. »

026 Site ACAP

Le site du Réseau "ACAP - « Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides »

 

 Des relais et commentaires à la Semaine sur divers sites …

   

Voir par exemple le site « C-DURABLE.info » :

 

"6ème semaine pour les alternatives aux pesticides du 20 au 30 marsSemaine sans Pesticides 2011 dans toute la France

jeudi 17 mars 2011 - Posté par David Naulin

 

DU 20 au 30 mars 2011, Générations Futures en collaboration étroite avec le réseau ACAP lance la 6ème édition de la semaine pour les alternatives aux pesticides. L’événement, qui aura lieu partout en France mais aussi en Europe et en Afrique, prend cette année une couleur particulière. Alors que les mesures du Grenelle de l’environnement piétinent ou sont contournées, que des études montrent que les pesticides envahissent nos villes et nos campagnes et qu’ils impactent notre santé, ces organisations veulent démontrer qu’un autre modèle agricole, durable et intégrant l’écologie, est possible et qu’il est surtout le seul capable aujourd’hui de répondre à l’enjeu alimentaire mondial, comme le prouve le rapporteur spécial des Nations Unies pour le Droit à l’Alimentation, Olivier De Schutter, dans son rapport "Agroécologie et droit à l’alimentation". L’usage des  pesticides chimiques n’est pas une fatalité et le bon sens nous impose de repenser globalement notre gestion de ce que certains appellent "des ravageurs" ou "des indésirables".

(caractères en gras mis par nous) 

 

 

Et le Ministère de l’Ecologie ?

 

Sur le site du Ministère de l’Ecologie, sauf erreur, nous n’avons pas vu de référence à la Semaine évoquée ici.


Néanmoins la question des pesticides est prise en compte, en particulier par le biais d’une campagne de sensibilisation des « jardiniers amateurs » … un vrai problème sur lequel nous pouvons aisément agir si nous le voulons ... dans les jardins de Doëlan et d'ailleurs.

 

On lit notamment ceci :


"25 févr. 2011 -  Urbanisme, aménagement durable et ressources naturelles -


Chaque année, un peu moins de 5 000 tonnes de pesticides sont répandus par les jardiniers amateurs dans leur jardin ou leur potager, ce qui représente un danger potentiel sur la santé et l'environnement. C'est pourquoi, le ministère et ses partenaires ont relancé, pour la deuxième année consécutive, la campagne nationale de sensibilisation : "pesticides, apprenons à nous en passer !".

 

 

Les « Marches symboliques » et les diverses actions prévues

 

Consulter ce site :

 

028 Actions sur GF

 

  Pour les actions proposées localement

aller sur le site de la "Semaine sans pesticides"

en cliquant ICI

 

  

Pour en savoir plus :

 

- Site de la "Semaine pour une alternative aux pesticides - cliquer ICI.

-          … dont l’Espace pour les Enfants - "Norbert le ver de terre" : cliquer ICI.

 

- Site de l’Association « Générations futures » ex « MDRGF » – cliquer ICI.

 

-  Site de l’ACAP « Action Citoyenne pour une Alternative aux Pesticides » - cliquer ICI.


-  La « Charte de l’Environnement » : voir le site Légifrance en cliquant ICI.

 

- Le Ministère de l'Ecologie - cliquer ICI.

 

- Le site "C-DURABLE" en cliquant ICI.

   

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

Partager cet article

Repost0

commentaires