Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 15:17

Libre expression

 

Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur cette affaire qui dure depuis 10 ans.

 

Pour certains Cloharsiens résidents ou de passage, les choses sont claires … pour d’autres moins, paraît-il …« C’est compliqué … » ou « On a oublié certains éléments … », etc. etc. (voir – ou revoir -  nos articles sur les faits et leurs enjeux en cliquant notamment ici)..

 

Pourtant il y a une 1ère question très simple  :

 

« Etes-vous d’accord pour qu’un terrain de bord de mer déclaré non constructible sur le Plan d’Occupation des Sols devienne constructible sous la pression d’un seul particulier ?


Oui ou non ? Pourquoi ne pas le dire démocratiquement à M. le Commissaire-enquêteur ?


Et puis cette 2e question tout aussi simple :

 

« Peut-on admettre – est-il « juste » - que de petites communes comme celle de Clohars-Carnoët doivent renoncer à maîtriser leurs sols pour motif financier face à un particulier fortuné étonnamment déterminé capable, lui, de payer pendant de longues années un groupe d’avocats ? » (M. Abiven n'est hélas pas un cas isolé).

  Oui ou non ?

 

Il nous reste deux semaines pour choisir :

 

nous exprimer     ou ...     nous abstenir et "laisser faire" …

  

Vers une Bretagne bétonnée en front de mer

comme trop de lieux de la magnifique « Côte d’Azur » ?

 

 

Rappel : quel que soit notre lieu de résidence, nous pouvons répondre à l'enquête publique de trois façons :


- En remplissant sur place en mairie le Cahier d'Enquête publique

- En écrivant une lettre à M. le Commissaire-enquêteur (à l'adresse de la Mairie)

- En rencontrant  sur place M. le Commissaire-enquêteur (il reste deux permanences : samedi 27 juin de 9 H à 12 H et vendredi 10 juillet 2009 de 14 H à 17 H).

 

 

E.D.  militante de D.C.E.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Alain Mevel 27/06/2009 00:34

Cet acharnement est bien triste.
Une décision définitive de justice a été rendue, au nom du peuple français, pour ce propriétaire, fut il riche ou pas (pourquoi cette jalousie ?).
Devons nous demander au commissaire enqueteur de raser toute la rue de la fontaine au titre de la beauté du paysage ?
Il y a d'autre problèmes bien plus important sur Doelan, dont l'usine COOK qui part en morceaux avec toute ses fibres d'amiante.....
Et que faites vous ? En parlez vous ?
Que font nos élus ?
C'est un danger sanitaire majeur pour les riverains et pour l'environnement loacal, cela devrait être LA priorité !
D'autant, qu'il est facile de se cacher derrière, "un fidèle lecteur" du journal local, pour faire passer ses idées et celles de son association sans révéler sa réelle motivation, c'est bien dommage.........et peu glorieux !