Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 13:29


Libre expression / Culture / Vie maritime


Ce mardi matin 14 juillet 2009 ... passage rituel à la Maison de la Presse de la rue Lannevain à Clohars-Carnoët ... pour acheter moult journaux et revues ... pour le plaisir de l'information ... et la culture ... et les bavardages joyeux avec les personnes sur place ... ce qui va bien ensemble.

Et là, en plus, retrouvailles avec Daniel PICOL, auteur moëlannais bien connu, venu pour une nouvelle séance de dédicaces de ses deux ouvrages " Conserveries et vie maritime " Tomes 1 et 2 ... qui avait eu la bonne idée - avec Françoise Le Maout et son équipe - d'installer deux panneaux de photos anciennes des conserveries locales de poissons des ports de Doëlan, Brigneau, Merrien ...



Photos anciennes de la Collection particulière de Paul Larzul-Daniel Picol
exposées à la Maison de la Presse de Clohars-Carnoët le 14 juillet 2009

(les "photos de photos" et panneaux ont été réalisées par E. Dumont
avec l'aimable autorisation sur place de M. Picol)


 

Le 2ème panneau avec des cartes postales ...   Daniel Picol et la propriétaire de la Maison de la Presse


Sur ces panneaux, on voyait à la fois des photos originales des gens de l'époque et des photos de cartes postales anciennes des années 1947 à 1970.

Nous présentons ici un extrait de cette mini-exposition avec une série de photos centrées sur les ouvrières de la "Conserverie Larzul - La Doëlannaise" devenue ensuite "Capitaine Cook" à Doëlan ...

En effet, en ce jour de fête nationale, on a envie de les fêter aussi  - de leur rendre hommage - ... elles qui ont "travaillé dur, très dur même"  ... et participé avec tous les pêcheurs de l'époque à une fantastique animation du port de Doëlan dont les anciens parlent encore avec émotion.

C'est une façon aussi de signifier, une fois de plus, que nous n'oublions pas ce patrimoine culturel maritime précieux et émouvant ... et que nous  continuerons à rassembler toutes nos forces avec d'autres pour le conserver et le valoriser ... car un véritable bel avenir ne peut faire "table rase" du passé !

 

 

 
 
 


 
Des photos des ouvrières de la "Conserverie Larzul - La Doëlannaise"en 1947
appelée ensuite "Capitaine Cook" :

( (c) Collection particulière de
Paul Larzul-Daniel Picol
partiellement reproduite ici avec leur aimable autorisation)


Les échanges de souvenirs et informations sont allés bon train ce matin entre les dédicaces ...


L'auteur en conversation avec des connaisseurs de la conserverie Larzul ...


A propos du passé, Daniel Picol était d'accord sur l'intérêt de garder les bâtiments en dur du devant de l'usine ... mais aussi la cheminée, car, disait-il , "c'est la dernière cheminée en Finistère Sud qui témoigne encore du début de l'ère industrielle liée aux sécheries-conserveries de poissons ...".

01-Chemin-e-usine--07-12-05.jpg   
La cheminée de l'ancienne usine sur la rive gauche de Doëlan
vue depuis la partie arrière à l'Est en décembre 2005

(Photo ed - 07-12-05)
 

Pour en savoir plus :


. Les deux ouvrages de Daniel Picol en dédicaces ce jour : "Conserveries et vie maritime. Douëlan, Quimperlé, Merrien, Brigneau, Belon, Mouëlan, Riec, Pont-Aven". Tome 1, 2007 (159 pages) - Tome 2, Décembre 2008 (117 pages). Edition "Les points sur lesi - 116 avenue de Fontainebleau - BP 96 - 94272 Le Kremlin-Bicêtre Cédex - Site : www.i-editions.com (voir cette maison d'édition originale)
- Voir la fiche du "Dossier électronique de l'Inventaire Général du Patrimoine Culturel" /  Région Bretagne (base de données MERIMEE - Ministère de la Culture et la Communication / DirectionGénérale des Affaires Culturelles de Bretagne/DRAC)  : Conserverie de Doëlan en Clohars-Carnoët (cliquer ICI).

- Voir cette autre fiche du Dossier électronique cité au-dessus : Doëlan
(où l'on parle aussi des pêcheries-sécheries-conserveries ... (cliquer ICI)

 

 

Evelyne Dumont

 

(recadrage partiel 26-02-15)

 

_____ o _____

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Petitmaje 15/07/2009 20:42

De bien belles photos effectivement qui témoignent du passé industriel de Doëlan et de la dureté du travail pour les Penn Sardin de la commune.

Sur la nécessité ou nom de garder les bâtiments en dur de la façade et la cheminée les avis sont surement partagés en fonction de l'attachement plus ou moins grand que l'on a pour ce type d'architecture et de la définition que chacun a de la "beauté".

Personnellement je trouve que les murs ont un certain attrait vu de loin (en bateau par exemple) mais tournent franchement à la ruine au fur et à mesure que l'on se rapproche.

Avant tout, déjà, ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tuée.
Pour pouvoir discuter de l'intérêt de ce maintien encore faudrait-il que la commune ait eu l'occasion et la volonté d'acquérir le terrain par un moyen ou un autre.

On en est loin. Pour l'instant nous ne savons même pas si le compromis de vente entre Intermarché et Eiffage court toujours ou si Intermarché a remis le terrain sur le marché.

Il faudra que la mairie nous dise rapidement ou en est ce dossier et ce qu'elle compte faire.

Pour le reste, dans l'hypothèse favorable ou il serait demandé à des investisseurs de présenter leur projet il ne faudrait pas faire fuir les rares investisseurs privés ou publics qui se présenteraient avec des exigences de ce type.

Il me semble possible de conserver la cheminée (pour peu qu'elle soit restaurable) car, de par sa situation centrale et sa taille limitée elle ne doit pas être un obstacle à des projets de toute sorte. Elle serait là en tant que symbole du passé.

Pour les murs je crois qu'il ne faut les garder que s'ils sont un atout pour le projet et non une contrainte insurmontable.

Cela sera fonction des projets. On peut le voit comme un atout s'il s'agit d'ériger un musée de la conserverie et comme un obstacle s'il s'agit de construire un restaurant panoramique!