Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 23:50



Libre expression …

 

 

Que de célébrations aujourd’hui en l’honneur « des » femmes


Car c’est bien de toutes les femmes du monde dont il s’agit … et non de « la » Femme (qui donc a rencontré cette abstraction ? … même remarque d’ailleurs pour « l’ Homme » !).

 

Trève de polémique sur l’usage de la langue française, on se réjouit que les médias – journaux, radios, télévisions … - fassent honneur à la « 2e moitié du ciel » selon l’expression favorite de certaines militantes « féministes » inspirées par Mao Tsé- Toung.

… « Féministes / féminisme », encore des mots portant à discussion … aussi bien chez les hommes que chez les femmes … il est vrai que le « isme » est plutôt « totalitaire » (on peut lire le dernier ouvrage d'Elisabeht Badinter : "Le conflit. La femme et la mère" aux Editions Stock  " ... qui entretient à ce propos la vitalité de plusieurs débats anciens).

 

L’essentiel concernant ces célébrations est de prendre conscience du chemin qui reste à parcourir pour une véritable égalité entre les femmes et les hommes  – donc pour un vrai respect de la part de tous les hommes vis à vis de toutes les femmes (l'inverse s'imposant aussi bien sûr), et ceci aux niveaux social, économique, politique

 

On rappelle au passage que cette manifestation est née en 1910 sous l’impulsion de la journaliste allemande Clara Zetkin, lors de la «Deuxième Conférence internationale des femmes socialistes » qui s’était tenue à Copenhague (voir des détails historiques en cliquant ICI) ; … et que les 100 ans de la Journée Internationale des femmes correspondent aussi aux 40 ans du Mouvement de Libération des Femmes en France. Mais cette seconde histoire est complexe à raconter  … ce sera donc pour une autre fois.


274 rrr presse 8 mars

Aperçu de la presse nationale et régionale du 8 Mars 2010

évoquant la "Journée Internationale des Femmes" (ed)

 

   

Les statistiques

 

Les statistiques sont éloquentes : prenons seulement quelques-unes de celles qu’affichait la chaîne télévisée France 2 tout à l’heure à 13 H :

 

092 r les hommes de l'assemblée Nale FR 2  093 r les jeunes femmes en amphi FR 2


Dans le domaine politique, la proportion de femmes dans l'hémicycle de l'Assemblée Nationale est faible (cf. photo de gauche) ... alors que dans les amphithéâtres des universités elles sont très nombreuses (cf. photo de droite)



102 r SMIC chez les F et les H FR2  106 r Postes de direction diff F-H FR2

Dans le domaine du travail, les différences sont toujours très grandes, en termes de revenus (photo de gauche) et de statuts en postes de direction (photo de droite).

 


 

Un peu d’humour …

 

Un collectif  intitulé « La Meute » a beaucoup sévi à une époque dans le métro parisien en détournant des affiches :

 

252 r Humour pub au 19-20 du Soir 3 pr 8 mars  253 r suite Humour 2 Fête F

 

254 r fin Humour soir 3  261 r encore humour Fête F

 

 

259 r Flo Montreynaud fondatrice La Meute

 

 

A noter que ce Collectif compte dans ses membres au moins une des femmes ministres de l'actuel gouvernement. Une femme de caractère !

 

 

Une anecdote récente

 

 Et puis on se permettra de rapporter une anecdote récente qui montre bien que les vieux réflexes « macho » perdurent chez certains … on va rajouter gentiment : « à leur insu » …

 

Cela se passe sur un blog cloharsien (pas celui-ci). Les commentateurs échangent à propos de la Loi Littoral et du PADD et, subitement, un internaute plutôt « classe » jusqu’alors écrit le 22 Février :

 

« (…) La loi littoral n’est pas parfaite, mais elle a le mérite d’exister (…) La construction de cette station fait jurisprudence (…). Les dérogations sont-elles réservées à quelques happy few ? Dans ce cas il faut nous dire lesquels. On voit bien que cette loi littoral est une brave fille qui se laisse facilement trousser pour peu que l’on y mette les formes….. ».

 

Quoi faire quand on est lectrice d’un tel "final" du commentaire ? Réagir sur le même ton et par exemple s’amuser à une expression en miroir avec des termes masculins ? Ou dénoncer, argumenter ? Ou laisser faire ? Les femmes sont tellement habituées à de tels dérapages, qu’il s’agisse de mots, de sourires narquois pseudo « supérieurs » … C’est lassant ! Mais quand on est optimiste on se dit que oui, un jour, cela n’existera plus …

 

 

Les évolutions … et notre  « palmarès » 2010

 


Il faut le reconnaître : le machisme est en baisse. Heureusement, les hommes qui n’ont pas besoin de « domination » pour exister dans les relations humaines … sont en grand nombre de nos jours. Quelle chance : on en connaît !

 

Mais, nuance d’importance : cela dépend des lieux !  La régression sexiste est encore patente ici et là … les actualités en font la triste démonstration.

 

Positivons et esquissons comme l’an dernier (cf. notre article du 8 Mars 2009 - cliquer ICI), un petit « Palmarès » spontané, par exemple en citant trois femmes … et un groupe mixte d’élus.


 

1 ) Elinor Ostrom, première femme à recevoir  le 12 Octobre 2009 le Prix Nobel de l’Economie ... qui fut créé en 1969 !

 

Cette professeure  à l’Université d’Indiana a été récompensée (avec Oliver  Williamson) pour des travaux sur la « gouvernance économique démontrant comment les biens communs peuvent être efficacement gérés par des associations d'usagers". Elle a, dit le Comité Nobel, "remis en cause l'idée classique selon laquelle la propriété commune est mal gérée et doit être prise en main par les autorités publiques ou le marché" (détails en cliquant sur les sites : Le Monde.fr  ou Numerama).

 


2 ) Isabelle Adjani qui a reçu le César 2010 de la « Meilleure Actrice » (le 5ème de sa carrière) pour son rôle de professeure d’un collège de banlieue dans le film « La journée de la jupe » où sont abordés des thèmes essentiels de la société actuelle : éducation, laïcité, immigration, situation des femmes et des jeunes filles … de façon  à la fois « dure », « magnifique », « criante de vérité » entend-t-on le plus souvent.


Un engagement de plus pour cette artiste qui a déclaré être « très fière que son travail soit reconnu de cette façon là » en y voyant « un grand espoir pour tous les films qui traitent de l’humain et des ghettos » (On trouvera des détails sur le film, les personnages, les acteurs, le réalisateur, etc. sur le site « Arte.tv » en cliquant ICI).

 

 

 

3 ) La journaliste Florence Aubenas qu’on a eu l’occasion d’entendre et voir dans plusieurs médias à propos du livre qu’elle vient de publier « Le Quai de Ouistreham » (Editions de l’Olivier).

 

Elle y raconte son expérience  de terrain au plus près de la France dite « d’en bas » où il faut souvent vivre avec un revenu inférieur au Smic voire pas de revenu du tout. Elle a en effet quitté temporairement sa famille, ses amis et son poste de grand reporter au Nouvel Observateur pendant six mois, occupant divers petits emplois précaires loin de Paris.

 

Il fallait le faire ! Certains critiques ont émis des réserves, notamment au plan déontologique puisque l’auteure n’a pas donné sa véritable identité sur place. Mais était-ce possible ? En tous cas, on  lui reconnaît une véritable démarche d’investigation … qui se fait de plus en plus rare … Et si sa notoriété d’ex-otage aide au succès du livre, tant mieux  puisqu’il incite aux prises de conscience sur de dures réalités sociales actuelles … qu’il reste à transformer …

 

 

4 )  Enfin, compliment aussi aux élu-e-s politiques femmes et hommes … de gauche et de droite de l’Assemblée Nationale qui ont voté ensemble à l’unanimité le 26 Février 2010 une proposition de loi « contre les violences faites aux femmes » en créant une « ordonnance de protection des victimes » et un nouveau délit : celui de « violence psychologique au sein du couple » (voir le site « Actualités du droit" en cliquant ICI ou directement celui de l'Assemble Nationale qui met en ligne le texte en pdf en cliquant ICI).

 

Car hélas, les chiffres sont affreux : dans la France « en paix » de 2008, le pays supposé « exemplaire » des « droits de l’homme », on a compté 156 femmes décédées sous les coups de leur conjoint, soit un décès tous les deux jours et demi !

 

Il était temps de réagir. Quant à l’efficacité réelle du texte, c’est à suivre …

 

 

Pour aller plus loin :

 

Sur le thème de la Journée Internationale des femmes, on trouve une sélection de ressources en ligne qui va de l’O.N.U. au Centre National de la Recherche Scientifique en cliquant sur le site du Portail de la science : « Science.gouv.fr ».


 

 

 

Au prochain 8 Mars !

 

En attendant, vive l’entente « durable » hommes/femmes … !

 

 

 

Evelyne Dumont

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

pogam guy 06/05/2010 17:05


Bonjour,
Au hasard de la lecture ( tardive) d’une « libre expression » du 8 Mars 2010 sur la journée de la femme, je relève que ma prose a fait l’objet d’une note sur le machisme. Je rappelle la
phrase qui a semé l’émoi:
« On voit bien que cette loi littoral est une brave fille qui se laisse facilement trousser pour peu que l’on y mette les formes….. ».
Ce propos ne se veut pas insultant pour les femmes . En effet, j’ai maintenant un certain âge et je peux vous affirmer que « les braves filles qui se laissent facilement trousser pour peu que
l’on y mette les formes », cela existe de manière courante!
« Brave fille » doit être pris dans le sens de « pas farouche », et « y mettre les formes » signifie séduire tout simplement.
Il n’est pas question ici de viol, ou de violence faites aux femmes, mais simplement des relations courantes entres deux sexes telles qu’elles se pratiquent depuis la nuit des temps et avec le
consentement éclairé d’icelles.
On peut certes préférer une société de mœurs rigides dans laquelle femmes et hommes ne seraient autorisés à se « connaître » que dans le mariage et surtout pas avant . Mais ce n’est pas
celle que la majorité des hommes et des femmes souhaitent. Surtout la jeune génération si j’ai bien compris, qui pratique dit-on la liberté sexuelle avec allégresse.
Non, la violence faite aux femmes, c’est autre chose.
Les viols, les tournantes, les coups, le mépris, la discrimination au travail, les salaires inférieurs, les pensions alimentaires non payées, la paternité non assumée, l’obligation du port du
voile, la lapidation, le harcèlement au travail, les retraites misère, sans parler des horreurs de l’excision, du mariage forcée des petites filles, etc… Voilà contre quoi il faut se battre.
Il y aurait lieu d’éviter l’amalgame et ne pas confondre ce qui se veut un trait d’humour ( qu’on a le doit de prendre pour de la bêtise, honte à Maupassant ) avec la manifestation d’un barbarisme
que je souhaite à toute femme de ne jamais connaître.
Ne prenons pas la forme pour le fond….


Evelyne Dumont 14/03/2010 10:22


Merci beaucoup pour ce rappel complet du poème magnifique de Jean Ferrat qui faisait – et fait encore – chaud au cœur des femmes, bien sûr.

A souligner entre autres ces deux passages sur la « solidarité hommes-femmes » si souhaitable :

Votre lutte à tous les niveaux
De la nôtre est indivisible

Ensemble écrire un nouveau livre
Redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer

Hommage oui à cet homme vraiment remarquable par toutes ses qualités humaines : artiste, citoyen engagé, homme de cœur … homme de nature aussi dans son bel Ardèche.

Tristesse, nostalgie, avec sa disparition annoncée hier.


Coccinelle 14/03/2010 09:47


Voilà un magnifique poème de Jean Ferrat :

La femme est l'avenir de l'homme

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme

Entre l'ancien et le nouveau
Votre lutte à tous les niveaux
De la nôtre est indivisible
Dans les hommes qui font les lois
Si les uns chantent par ma voix
D'autres décrètent par la bible

Le poète a toujours raison
Qui détruit l'ancienne oraison
L'image d'Eve et de la pomme
Face aux vieilles malédictions
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme

Pour accoucher sans la souffrance
Pour le contrôle des naissances
Il a fallu des millénaires
Si nous sortons du moyen âge
Vos siècles d'infini servage
Pèsent encor lourd sur la terre

Le poète a toujours raison
Qui annonce la floraison
D'autres amours en son royaume
Remet à l'endroit la chanson
Et déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme

Il faudra réapprendre à vivre
Ensemble écrire un nouveau livre
Redécouvrir tous les possibles
Chaque chose enfin partagée
Tout dans le couple va changer
D'une manière irréversible

Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l'horizon
Et le futur est son royaume
Face aux autres générations
Je déclare avec Aragon
La femme est l'avenir de l'homme


Pour lui rendre hommage


Evelyne Dumont 12/03/2010 23:42


On pourrait rajouter beaucoup d'autres exemples du même genre ... à propos de "genre" justement !

A l'instant, je regarde dans Le Télégramme de ce vendredi un panorama des 22 conseils régionaux actuels avec statistiques et photos : on y voit 20 présidents et ... 2 présidentes : Ségolène Royal
(Poitou-Charentes) et Marie-Marguerite Dufay (Franche-Comté).

Est-ce bien raisonnable ?!
ED


Coccinelle 10/03/2010 08:30


Cherchez l'erreur :
La loi impose la parité dans les listes électorales.
En conséquence, il y a à peu près autant de femmes que d'hommes dans les équipes municipales des 16 communes de la COCOPAQ.
Mais il n'y a que 2 femmes élues maires : à Arzano, il s'agit de Marie-Isabelle Doussal et à Scaër, de Paulette Pérez.
Dans les 14 autres communes, ce sont des hommes.

Résultat du match 2 à 14.