Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 11:45

Mots-clefs :

Oppositions à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes / Manifestations prévues le samedi 24 novembre 2012 / Collectif du Pays de Quimperlé créé le 22-11-12

 

 

Doëlan, samedi matin 24 novembre 2012

 

 

Le blog …

 

Je constate que la plate-forme Over-Blog si dynamique d’habitude … a quelques « couacs » (un mot qui était à la mode récemment), même en version « Premium », puisque l’article du blog publié hier après-midi n’a pas été annoncé aux abonnés :

 

 

Dommage, il parlait des évènements navrants créés par la « puissance publique » à Notre-Dame-des-Landes et de la solidarité qui se manifeste largement ces jours-ci … par exemple dans le Pays de Quimperlé avec la création d’un « Collectif », dont le journal "Le Télégramme" s'était fait aussitôt l'écho :

 

110r Télégramme 23-11-12 NDDL Collectif Qlé

 

L'article "Notre-Dame-des-Landes. Un collectif en pays de Quimperlé"

dans "Le Télégramme du 23-11-12

 

  Cliquer ICI

 

 

o

o    o

 

Les news …

 

Ce matin, j’entends à la radio et lis dans la presse écrite, mise aussi en ligne, des informations sur la continuité de l’appel à un « médiateur » - oui, c’est indispensable – et … sur la continuité de manifestations d’opposition dans le bocage nantais et à Nantes ce samedi 24 à 15 H (et non plus 16 H comme annoncé hier) … avec des covoiturages proposés … par exemple à Kervidannou à 13 h 30 pour les habitants du Pays de Quimperlé.

En attendant, quelques sites à voir :

 


1) Ouest-France qui rapporte notamment dans l’article « Vif regain de tension à Notre-Dame-des-Landes »  les propos du sénateur EELV Ronan Dantec :

    

(…) « La balle au centre » du sénateur

 

«  Le sénateur écologiste Ronan Dantec hausse le ton devant le barrage de gendarmes. Ils interdisent le passage à plusieurs élus régionaux EEELV qui accompagnent une cinquantaine d'opposants. Rassemblés à Notre-Dame-des-Landes, ils marchent vers les sites expulsés. Derrière, une quinzaine de tracteurs. « Je veux vérifier que le droit est bien respecté. Il y a contestation sur la manière dont se déroule l'intervention dans une propriété privée. » Le parlementaire ajoute : « Il faut rouvrir le débat, nommer un médiateur. Nous avons eu une mobilisation de 40 000 opposants, samedi dernier. Aujourd'hui, nous avons la mobilisation des gendarmes. Match nul, balle au centre ! Mais demain on se met autour d'une table. Le projet fait l'objet de recours, profitons-en ! François Hollande veut une société apaisée. Pourquoi n'y arrive-t-on pas ici, pourquoi la force est-elle la seule réponse ? »

 


2) Le Parisien qui décrit ce matin  les derniers évènements sur place et annonce la manifestation de cet après-midi à Nantes :

   

«  Au lendemain de l'évacuation musclée de quelque 500 squatteurs sur le site de Notre-Dame-des-Landes, le bras de fer entre les opposants au futur aéroport et le gouvernement ne faiblit pas. Une nouvelle manifestation est organisée ce samedi après-midi pour la cinquième fois en un mois à Nantes (Loire-Atlantique) contre le projet cher à Jean-Marc Ayrault, ancien maire de la ville.
(…)

 

« Valls droit dans ses bottes, les écolos scandalisés

 

«  Assumant l'entière responsabilité de ce grand ménage, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a justifié l'emploi de la manière forte. Il «est hors de question de laisser un kyste s'organiser, se mettre en place, de façon durable avec la volonté de nuire (...) ».
 

«  L'opération policière a soulevé une salve de critiques, notamment chez les responsables écologistes. «C'est désolant», a jugé Jean-Philippe Magnen, porte-parole national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). José Bové a appelé à «la mobilisation», réclamant à l'Etat une médiation, tandis que le député EELV Noël Mamère se disait, sur BFM-TV, «accablé et révolté par l'attitude du gouvernement». Les principales organisations environnementales exprimaient leur «exaspération» sur le traitement de ce dossier.
 

«  A Paris non plus, les opposants à l'aéroport nantais ne sont pas les bienvenus. Vendredi, plusieurs dizaines de manifestants, qui soutenaient les squatteurs évacués de Notre-Dame-des-Landes (Loire-atlantique), ont été interpellés dans le quartier des ministères à Paris. (…) ».

 

 

3) Le Nouvel Observateur   qui qui titrait hier « Notre-Dame-des-Landes : La répression à la sauce socialiste" avec notamment ces lignes :

«  (…) Les forces de l'ordre ont lancé une vaste opération d'évacuation sur le site du projet d'aéroport Notre-Dame-des-Landes, vendredi 23 novembre. "C'est la guerre chez nous", témoigne une habitante du petit bourg de Loire-Atlantique, "c'est pire que sous Sarkozy".

 

C'est la grande ceinture sanitaire", constatait Julien Durand, porte-parole de l'Acipa (Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d'Aéroport de Notre-Dame-des-Landes), peu après 15 heures. "Tout reste bouclé. Cela va certainement durer toute la nuit". D'autant que des soutiens affluent à travers les champs et convergent vers les zones évacuées.

« (…) Plainte au tribunal de Saint-Nazaire

A 10h30, Julien Durand, porte-parole de l'Acipa (Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes) a lancé une consultation avec les avocats de l'association et un huissier afin que soit établi un constat de l'opération menée par les gardes mobiles.

Avec le propriétaire du terrain, ils se sont rendus à La Châtaigneraie, le site de la reconstruction installée lors de la grande mobilisation du week-end dernier afin de vérifier qu'il n'y a pas eu d'infraction de la part des forces de l'ordre. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur présent sur place a affirmé de son côté que "tout a été fait dans la plus stricte légalité". 

 

Un avis que ne partage pas l'avocat de l'Acipa qui envisage une riposte juridique. Et effet, le terrain concerné est sous le coup d'une procédure d'expropriation, "mais le propriétaire en a toujours la jouissance", explique Julien Durand. De plus, il semblerait que les délais de procédure n'ont pas été respectés. Les avocats de l'Acipa se préparent donc à déposer une plainte au tribunal de Saint-Nazaire.

(….)

 

 

4) J'ajoute, peu avant de « boucler »,  l’article du Télégramme reçu en Newsletter :

« Notre-Dame-des Landes. Le futur aéroport inquiète la pointe bretonne ».

Il a en effet l'intérêt
de développer largement un des aspects que les opposants bien informés connaissent déjà : celui des conséquences - notamment économiques - pour « la Pointe Bretonne » d’un 2e aéroport à NDDL à côté de celui de Nantes-Atlantique  (lequel demeurera pour l’essentiel au motif, compréhensible, des besoins de l’usine Airbus).

 

C’est quoi « Le Grand Ouest » : pour qui, pour quoi ? … "Quid" des autres aéroports existants et de l'aménagement du territoire "équilibré" ? ...

 

 

5) Je signale enfin deux articles d'analyse critique du site Mediapart signés le 23-11-12 par Jade Lindgaard  mais accessibles seulement aux abonnés :

 

"Notre-Dame-des-Landes : les gendarmes interviennent, de nouvelles failles sont pointées"

"Notre-Dame-des-Landes : la guerre de communication du gouvernement"

 

sont soulignées des "contre-vérités" énoncées par certains ministres ...


 

Conclusions ?

 

Drôle d’époque avec des responsables politiques aux comportements « surprenants », de droite comme de gauche …

 

Il faudrait les aider à sortir de certaines « bulles » ...

Les temps ont changé : presque tout se sait, se compare, avec Internet ...

 

 

Covoiturage vers Nantes

samedi 24 novembre 2012

à 13 H 30 à Quimperlé - KERVIDANNOU


(manifestation à 15h Place Royale)

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

   

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

doc zaïus 01/12/2012 10:03

Bonjour,
Je crois que le concept de partage du travail est précisément un problème de société. Il implique la résolution du problème de conflit entre d’une part la nécessité d’assurer la compétitivité des
entreprises dans une économie ouverte à capitaux privés , et d’autre part la volonté d’assurer à chacun un revenu décent par le travail.
Ce problème a reçu en son temps une tentative de solution sous le régime communiste. Solution partielle puisque d’une part le système n’a pu fonctionner qu’en économie fermée, et d’autre part il a
été rejeté par le peuple.
Je crois ( mais je suis un rêveur) que nous n’échapperons pas à ce problème, et que nous devrons reconsidérer les bases économiques de nos sociétés, qui sont manifestement dans une impasse.
Quelques rustines ne suffiront pas à relancer la machine.

Bernard Vignes 30/11/2012 19:17

Je ne crois pas non plus que le peuple, soit demandeur de débat de société à ce niveau stratosphérique.

Ce que beaucoup de de gens voient et c'est pour celà que le mouvement est relativement populaire c'est qu'il y a du gachis d'argent public et du gachis de terres agricoles.

Que l'on arrête de gâcher et que l'on propose des solutions aux problèmes qui angoissent réellement les gens et qui tournent autour de l'emploi sans que personne n'ose, car çà a été très mal géré
par la gauche reparler du partage du travail, une des clés de la solution.

Quand à la résolution du conflit NDDL je pense qu'il se résoudra par le succès des recours, loi sur l'eau, droit européen ou par le départ de Ayrault, probablement après les municipales.
Ou par une pression des militants socialiste priant Hollande de les débarrasser de ce boulet.

doc zaïus 27/11/2012 10:53

Bonjour,
L’affaire de Stuttgart est un cas d’école, difficilement transposable en France car il n’aura échappé à personne que les français ne sont pas des allemands.
Hélas ou tant mieux, chacun jugera selon sa sensibilité.
Cela fait déjà un certain temps que l’on nous cite nos voisins d’outre Rhin en exemple, sans jamais réussir à les imiter. Il y a à cela une raison fondamentale: nos deux peuples sont différents, et
c’est très bien ainsi.
Nous devons résoudre nos problèmes avec nos propres solutions, le prêt-à-porter n’est pas de mise en matière de gouvernance des peuples.
Je crois hélas que ( pour l’instant) l’Allemagne reste pour nous un magasin de luxe dans lequel nous aimerions bien pouvoir entrer, mais nous n’avons pas les clés.
C’est pourquoi l’affaire de NDDL trouvera probablement sa conclusion à travers des péripéties bien de chez nous, auxquelles le peuple ne participera que de fort loin et pour la forme.
Quel que soit l’intérêt national, voire européen, de ce projet, les nuisances sont locales. Le site choisi ( hasard ou calcul ?) prête le flanc à la critique écologiste, et le débat s’est focalisé
là-dessus, pour le moment.
Il est certes plus facile de mobiliser localement sur le thème des expropriations et de la pollution. Mais cette mobilisation risque de demeurer locale. Il faut donc capitaliser sur ce mouvement
pour élargir le débat sur le fond afin de mobiliser au plan national.
Et le fond, c’est un débat de société.
Il n’est pas sûr que le gouvernement accepte de s’engager dans un tel débat, qui relève plus de la controverse philosophico-économique que de la gouvernance d’un Etat.

Evelyne Dumont 26/11/2012 18:26

Lundi 18h16

J'ai oublié au moins deux choses :
- Oui, l'exemple de Stuggart rapporté notamment par Daniel Cohn-Bendit est intéressant à suivre. Encore faut-il avoir vraiment l'esprit démocratique ... ne pas en avoir peur ...;
- quant à suggérer, semble-t-il, que l'aéroport Notre-Dame-de-Landes est une affaire "locale", je ne le crois absolument pas et ne suis pas la seule d'après ce que j'entends, regarde et lis.

Au contraire, en novembre 2012 NDDL elle apparait emblématique (le mot est galvaudé mais il vaut je crois ici)d'une question de fond pour nous et les générations futures : quel modèle de société
voulons-nous désormais après toutes les expériences vécues ?

Nombre de banderoles, pancartes et paroles le disaient dans la ville de Nantes le 24 nov. et déjà dans le bocage nantais le samedi 17 nov.

Petit rappel : un projet est un projet ... susceptible d'évolution, d'amélioration, d'abandon ... avec le temps et donc les conditions concrètes de vie.
A des dizaines d'années d'écart, c'est assez évident, non ?
Du coup, comment comprendre ce qui apparait comme de la rigidité, de l'obstination, voire autre chose.

A suivre.

E. Dumont

Evelyne Dumont 26/11/2012 16:53

Lundi 26 nov à 16h40

Bonjour et merci aux deux commentateurs.

Je viens seulement de voir vos messages signalés dans l'administration over-blog et suis donc allée voir sur le site même du blog.

En effet, j'avoue être perturbée par le "BUG" qui sévit sur la plate-forme Over-Blog depuis plus de 3 jours :

- pas d'annonce aux abonnés pour les deux derniers articles publiés ici vendredi 23 et samedi 24 sur le thème de Notre-Dame-des Landes;
- pas d'annonce des articles des autres blogs que je fréquente régulièrement ...
- pas d'annonce de commentaires arrivés sur mon blog ...

Certes, des lecteurs viennent directement mais l'audience est perturbée.

Sur la situation actuelle du "conflit NDDL", c'est vraiment le "yoyo" entre des paroles d'ouverture de dialogues chez certains responsables politiques et le contraire chez d'autres : "cela se fera
!" ... Autrement dit "circulez y'a rien à voir".

J'y reviendrai dans les prochains articles en cours de rédaction et de tri d'illustrations nombreuses ... un peu délaissés à cause de ce bug pénible, surtout quand on est à la fois abonnée à
over-blog en "Premium" payant et à Orange payant ... puisqu'apparemment il y a problème entre ces deux institutions selon le Forum d'Aide ...

Stop car c'est un problème technique.
J'essaie d'être optimiste sur son règlement rapide.

+
Je confirme combien les manifestants d'avant-hier à Nantes étaient toujours aussi DIVERSIFIES, TRES NOMBREUX et PACIFIQUES (comme le samedi d'avant 17 nov) mais largement "révoltés" par ce qui se
passe sous un gouvernement dit "de gauche" ...
Les choses étaient exprimées sur les banderoles et pancartes et dans les conversations en marchant ....
J'étais aux deux évènements ... une "obligation historique".

A suivre.

E. Dumont