Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 09:29

 

LIBRE EXPRESSION  /  Défense du littoral



Ubu ? Oui, le personnage cocasse de l'écrivain Alfred Jarry.

 

Pourquoi ?

Regardez ce qui s'est passé de nouveau le lundi 17 Mai 2010 dans l'après-midi rue de la Fontaine où un couple de spéculateurs immobiliers - qui s'affichent d'ailleurs comme tels sans complexe quand des riverains parlent avec eux - entend construire à très vive allure une énorme résidence ("secondaire" ou "principale" ? Ils hésitent, disent-ils : "On décidera en fonction de la fiscalité" ...). Ils ont leurs raisons ... qu'on peut discuter, qu'on a déjà discutées ... voir d'autres articles sur ce blog ... et d'autres blogs cloharsiens.

 

104 n° 5 Vrai problème

 

Un vrai problème de circulation le 17 Mai 2010 rive gauche de Doëlan ...


Le camion veut respecter, pour une fois, le sens de circulation réglementaire, mais ça ne passe pas

dans la partie étroite avec un coude de la Rue de la Fontaine ...


 

 

 

En tous cas, après des plaintes de riverains, Monsieur le Maire et son Adjoint à la Voirie se sont déplacés le 17 Mai pour "(prévenir M. Abiven) des manquements au code de la route commis par les entrepreneurs qui ont livrés les matériaux sur sa parcelle" et "(l'enjoindre de) faire les déclarations de demande d'occupation  du domaine public si nécessaire, et de ne pas entraver la circulation, en aucun cas".

 

Résultat, le gros camion orange qu'on voit sur les photos a d'abord tenté de rouler dans le sens de circulation autorisé ... mais ça ne passait pas dans cette portion de rue où il y a un coude étroit ... Alors, il est reparti en sens interdit pour descendre vers le port, "naturally" !


 

098 n° 1bis Un camion vas sortir de AP 52     101 n° 2 Le camion est dans la rue

 

1 - Un camion va sortir de AP 52 ...                                 2 - ... il est dans la rue ...

 

102 n° 3 Le camion part en marche arrière vers Kéruster       103 n° 4 Ca ne passe pas

 

3 - Il part en marche arrière ...                                     4 - mais cela n'a pas l'air de "passer" ...

 

105 n° 6 Comment faire     108 n° 7 Ca dure inquiétudes


5 - Comment faire ? ...                                 6 - Et ça dure ... dans la rue on regarde et on s'inquiète ...

 

109 n° 8 Et on repart en sens interdit     111 n° 9 ça roule vers le port


7 - Alors le camion repart en sens interdit ...              8 - ... vers le port ...

 

 

115 n° 10 descente vers le port

 

9 - Et l'on revient aux épisodes précédents ...


Voir l'article du 12 Mai 2010 :


 


 


Mais comment tout cela est-il raisonnablement possible ?

Comment en 2010, construire une nouvelle énorme maison dans une petite rue d'un si joli petit port dont la côte est censée être protégée désormais avec toutes les règlementations nouvelles, les grandes décisions spectaculaires comme les Grenelles de l'environnement, de la mer, etc. etc.


Qui répondra ?


Qui agira pour empêcher cela ?


Faut-il rappeler les conséquences de la "jurisprudence Abiven" ? ...

 

Pauvre côte bretonne !



E. Dumont



Partager cet article

Repost0

commentaires

Evelyne Dumont 23/05/2010 09:45


A « Jean-Pierre »

Bravo d’écrire ce que vous pensez avec des attaques dont on peut apprécier l’élégance !

Dommage que vous, vous n’assumiez pas clairement votre identité … C’est la règle chez certains internautes de déverser anonymement leur « hostilité » (le mot est faible). C’est un choix qui nous
éloigne hélas de ce que l’on appelle la démocratie.

Tant qu’il ne s’agit que de mots, on est encore entre « humains » qui ne sont pas parfaits … Dommage que d’autres remplacent les mots par les « muscles » et viennent lâchement régler des comptes
sous forme, notamment, de destructions de parpaings (affaire à suivre). En l’occurrence, il suffirait de se renseigner à la mairie sur les limites de propriété – c’est une démarche très simple - au
lieu de diffuser des rumeurs diffamatoires (à suivre aussi).

Une bonne partie des mots que vous employez ne correspond pas à la réalité. C’est votre affaire. Vous devriez peut-être mieux connaître ce dossier …

Quant aux reproches sur des problèmes d’environnement non traités, je vous rappelle que les membres d’associations sont bénévoles … et ne peuvent pas TOUT prendre en charge …

Et vous, que faites-vous pour la protection du littoral ?

S’il devait y avoir un prochain message de vous, merci d’avance d’argumenter plus poliment.

E. Dumont
Responsable du blog DCE


Jean-Pierre 23/05/2010 09:12


Cela fait un moment que je parcours votre blog. Je n'ai qu'un mot : laissez les gens tranquilles ! Et surtout M. Abiven, qui est dans son droit le plus strict !

C'est marrant, cette propension que vous avez de donner des leçons à tout le monde. Que de délation ! Que de propos mesquins et anti-liberté ! M. Abiven n'a pas, selon vous, le droit de construire
sa maison à Doëlan ? Très bien, que la municipalité détruise alors tout le quartier de la rive droite et particulièrement la maison de Mme Dumont qui, située à deux pas, est très moche à voir (on
vous épargnera les clichés !).

Non, arrêtons de plaisanter, chers M. et Mmes du blog, votre combat n'est pas juste, il est ciblé et intéressé. Vous n'avez rien dit quand des arbres ont été coupés rive gauche, sur le sentier
côtier ? Vous ne dites rien contre le lotissement de Keruster ? Vous ne dites rien contre les algues vertes au fond du port ??? En fait, vous êtes drôles de bêtises. Vous mériteriez de passer chez
Patrick Sébastien.


Evelyne Dumont 22/05/2010 18:59


Bonjour,

Merci pour votre commentaire écrit visiblement sans esprit polémique … et en plus sans se « cacher » apparemment derrière un pseudonyme .. ce qui est courageux, surtout dans la présente affaire
plutôt « sulfureuse » !

Vous avez raison de dire que le principal responsable POUR LE PC est l’autorité qui l’a délivré. A noter tout de même ici que le PC est « tacite » au 1er mai 2010. Mais cela ne change rien dans le
concret : il est théoriquement possible de construire, il n’y a pas d’opposition explicite. Evidemment je ne reparle pas ici de la longue histoire qui a précédé. Elle n’est pas « jolie ».

Quant à la « folie » parfois dans l’édification d’une maison, on en reparlera.
Et pour ce qui est de l’administration, hélas, il y a beaucoup beaucoup et encore beaucoup à dire. Le Commissaire-enquêteur lui-même avait noté les tergiversations dans les avis et les instructions
des autorités. Hélas, sa conclusion montre un hiatus.

Nous aurons probablement l’occasion de dialoguer encore.

E. Dumont - DCE


pierre yves sacaze 22/05/2010 17:38


certe il est dommage de betonner la côte pour qq raison que ce soit, qu'elles soient publiques ou privées. Je n'entend pas prendre position ici pour les uns (abiven) ou les autres ( les contres)
.Je ne croix pas les détenteurs de ce permis de construire assez fous pour édifier une maison sans y être autorisés. Si les contres ont de bonnes raisons à s'y opposer ce n'es pas le titulaire du
permis qu'il faut attaquer mais celui qui l'a délivré. Aprés tout les benéficiaires ne font que profiter d'un droit qu'il leur a été accordé par qq'un , le pb étant que derrière se qq'un se cache
l'administration avec un grand A ou comme tout le monde sait il y règne une armée d'imbéciles irresponsables, dévoreurs de papier, de textes souvent contradictoirs et ignorants des spécifités
locales