Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 20:12

 

Libre expression

 

 

INFORMATION

 

 

Le Service Urbanisme de la Mairie de Clohars-Carnoët vient de nous confirmer que le dossier du permis de construire déposé au nom du particulier M. Jacques Abiven le 1er Mars 2010 … et dont « l’Arrêté d’accord » n’a PAS été signé par le Maire M. Jacques Juloux - ce qui le rend « tacite » au 1er mai 2010 - est CONSULTABLE SUR PLACE PAR LE PUBLIC aux jours et heures d’ouverture affichés sur la porte.

 

La consultation se fait en présence de la personne habilitée de la mairie.

 

Pour mémoire :


Dans les deux mois qui suivent tout permis accordé explicitement ou tacitement un recours est possible.

 

 

 

COMMENTAIRE LIBRE

 

 

Toute personne qui le veut pourra donc apprécier objectivement L’AMPLEUR de ce qui est prévu pour la « Villa Abiven » en longueur et en hauteur … et qui se construit actuellement à très vive allure sur place, Rue de la Fontaine à Doëlan Rive Gauche, à la stupéfaction de nombreux passants.

 

Une « Villa » dont personne n’a réussi  à ce jour à stopper concrètement – et bien sûr en toute légalité - les diverses étapes de conception et réalisation …  malgré le SCANDALE que cela représente vis-à-vis de la protection de la bande des 100 m du littoral ainsi que le DENI de la valeur des décisions démocratiques des élus locaux … sans oublier le MEPRIS pour les riverains alentour (certains installés là depuis de nombreuses années – et même natifs - et qui auraient pu acheter le terrain pour le laisser libre et naturel s’ils avaient été prévenus de la vente ...) … et aussi pour ceux des cloharsiens qui avaient envisagé d’y construire mais ont renoncé après l’avis négatif de M. le Préfet … qui arguait à l’époque de la notion de zone naturelle protégée.

 

 

Deux poids deux mesures ? …. Ou : Outrecuidance contre respect citoyen ?

 

Autre question : Un sursaut est-il encore possible du côté du droit ? …

 

A voir. …

 

A suivre …

 

 

 

E. Dumont

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Guy Pogam/doc zaius 06/06/2010 12:08


Bonjour,
Doc zaïus se permet de dire ce que Guy Pogam pense mais ne peut pas toujours exprimer sous peine de fâcher l'un ou l'autre. Eh oui le franc-parler n'est pas toujours bien accepté, le second degré
rarement compris, quand à l'humour, c'est une denrée devenue assez rare.
Je fais le voeux que les paroles de Doc Zaïus soient entendues comme propos légers sans grandes conséquences, pouvant contenir de temps en temps quelque remarque sensée.
Je vous souhaite le bonjour.


pierre yves sacaze 28/05/2010 21:01


Dommage que doc Zaïrius se cache derrière un pseudo, un peu de courage que diable surtout quand on écrit des commentaires qui remettent les pendules à l'heure. Ce qu'écrit doc bidule est frapé au
coin du bon sens. Donc pourquoi se cacher????


doc zaius 28/05/2010 20:13


Bonjour,
L’affaire Abiven est relativement simple. Le permis de construire demandé est conforme à la loi littoral. Or cette loi littoral coiffe le PLU . Donc le permis est valide et c’est le PLU qui doit
être modifié.
On peut se scandaliser de cette situation mais il n’est pas possible de transgresser la loi littoral.
On peut faire reproche à M.Abiven de venir bâtir à cet endroit, en lui opposant non pas la loi puisque son permis est légal, mais des arguments susceptibles de toucher sa sensibilité: Sa maison va
boucher le paysage, les voisins seront mécontents, nous on auraient jamais osé faire çà, le paysage va être défiguré, etc…
Mais M.Abiven possède un cœur de pierre, il se moque de ces considérations.
Dès lors que des permis ont été délivrés pour la rangée de maisons existantes, il est difficile de justifier un refus de permis pour celle qui prétend compléter la rangée !
Les enfants paient pour les erreurs des parents…..


sacaze pierre yves 27/05/2010 21:24


je reviens sur ce blog pour apporter mon petit commentaire qui se veut sans parti pris.Le permis est accordé tacitement du fait de non opposition ou de non réponse de la mairie dans le délais légal
de deux mois après sa date de dépot. Nous sommes là dans le respect de la règle (voir le code de l'urbanisme pour les plus curieux) le délais de recours est de la part des voisins de deux mois
après cette échéance ( tjrs le code de l'urbanisme) à eux donc d'introduire ce recours si ils le juge bon. Je ne connais pas tous les tenants et aboutissants de ce dossier mais il semble que cette
affaire soit un peu montée en épingle. Bien qu'étrangé de la rive gauche puisqu'étant rive droitien par curoisité je suis allé voir sur place l'objet du délit. Bon d'accord cette construction va
gêner la vue de certains situés de l'autre coté de la rue et on peut comprendre leur emoi, mais à l'opposé cette construction n'est pas plus en avance sur le litoral que celles se situant à sa
droite ou à sa gauche. si l'on pousse le raisonement à son maximun de l'ubuesque si l'on interdit Abiven il faut aussi raser toutes les constructions coté droit de la rue et puis aussi celles coté
gauche qui porteront affront à la vue depuis le large sur la cote et peut être même celles se situant derrière. Bon je pousse le cochonet un peu loin mais je pens que comme atteinte au paysage de
notre joli port de pêche il ya certainement d'autre sujet plus sensible . Que dire de la vérue que représente l'ancienne usine Cpt Cook dont la ruine hideuse trône à l'entrée du port.......... mais
là on touche des sensibilités politiques et financières ..... donc silence radio