Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 09:25

 

Développement durable  / Autonomie énergétique / Energies renouvelables

 

Mardi 3 mai 2011 - 8 h 45

 

 

Introduction à ce bref article ...

   

L’information nous « assaille » chaque jour avec les médias radio et télévision plus les « newsletters » des blogs et sites internet divers.

 

Tant mieux ! Encore faut-il réussir à « trier » pour ne pas être submergés et éventuellement « trompés ». En effet, la « propagande » ou, en termes plus moderne, la « communication » bat son plein ces temps-ci. Un exemple parmi d’autres : le dossier nucléaire (on y reviendra dès que possible).

 

Ce matin, je reçois la lettre d’actualités d’un site découvert récemment : « Objectif Terre des hommes » qui attire l’attention sur l’émission programmée ce soir mardi 3 mai 2011 à 20 H 40 sur la chaine TV « ARTE ».

 

002 Une ARTE Energies 03-05611

 

Annonce  du dossier "L'énergie autrement"

en page d'accueil du site internet de la chaine TV ARTE

 

(Photo ed - 03-05-2011)

   

 

Le thème - très actuel et très important - rejoint certains articles de ce blog et, je l’espère, apportera de nouveaux éclairages utiles.

 

ll s’agit en effet des problèmes d’énergies auxquels nous sommes tous confrontés qu’il s’agisse des choix techniques pour nos habitations à court, moyen et long termes et des coûts qui ne cessent de grimper, sans oublier évidemment la « politique » en terme d’indépendance nationale (un thème qui vaut pour la droite, la gauche, le centre …).

 

 

 

Le document d'ARTE

 

Ce soir ARTE diffuse «La quatrième révolution : Vers l’autonomie énergétique», un « documentaire de 1 h 22 mn réalisé en 2010 en Allemagne par Carl-A. Fechner.

L’introduction à l’émission est faite en ces termes :

 

« Entre l’épuisement des réserves d’énergie fossile, le réchauffement climatique et les menaces liées au nucléaire, le moment semble venu de changer les bases de la production énergétique. La catastrophe de Fukushima nous apprend qu’il n’est plus temps de tergiverser. Reste à résoudre la question du comment ».

 

« Dépassant les mises en garde pessimistes sur le changement climatique, ce documentaire montre que des solutions sont possibles pour passer aux énergies renouvelables dans les trente ans à venir. Dans diverses régions de la planète, le film va à la rencontre de personnes qui, à des titres divers, mènent des actions concrètes pour rendre possibles l’abandon des énergies fossiles et du nucléaire et le passage aux énergies renouvelables. » 

010 ARTE Présentation docu 03-05-11

"Chapeau" du documentaire "La 4e révolution" sur le site ARTE le 3 mai 2011

 

Voir dès à présent :

 

- le programme de la soirée :

 

004 ARTE Programme 03-05-11

 

 

- la bande-annonce du documentaire de Carl-A. Fechner :

 

007 ARTE Bande annonce Energies

 

 Accès à la bande-annonce : Cliquer ICI

   

 

Bonne soirée et bonnes réflexions !

  

   

Pour en savoir plus :

 

. Le site « Objectif Terre des Hommes » … qui annonce ainsi sa "couleur militante" : " Le Blog des EcoTechnologies au service de l'épanouissement Humain  …  Découpler prospérité et consommation de pétrole ...et d'uranium" - Cliquer ICI.


        . Le site de la chaine TV "ARTE" - Cliquer ICI.

 

        . Le site du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du LogementCliquer ICI.

 

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

doc zaïus 04/05/2011 19:32


Bonsoir,
Ma réaction plutôt épidermique à l’émission de Arte tient au fait que j’ai assisté quelques jours auparavant à la projection d’un opus très populaire: le film « Gasland » sur les gaz de
schiste, qui est ce qui peut se faire de pire en matière d’information du public. Tout les « trucs » du cinéma sensation sont mobilisés, y compris la musique dont les hyper basses sont
sensées vous faire vibrer les tripes, et les mouvements de caméra désordonnés suggérant la panique.
L’ « information » du public en est arrivée à un stade de matraquage qui laisse rêveur. Ce n’est plus de l’information mais du lavage de cerveau.
Je suis consterné.


Evelyne Dumont 04/05/2011 12:55


le 4 mai à 12 H 36
Je suis en plein boulot mais l'ordinateur a "sonné" pour un nouveau message. Je vais voir !
Merci pour votre long commentaire toujours intéressant.
J'y réponds pour l'instant sommairement.
Concernant le documentaire je n'ai pu le voir qu'en fractionné et l'ai trouvé effectivement très "idyllique".
Son intérêt était de nous montrer des exemples dans des pays très différents à travers le monde (remarque accessoire : les vues étaient souvent belles).
J'ai eu plus de temps libre pour suivre le "débat" puis le "chat". C'était plus vivant et j'ai appris un certain nombre de choses non négligeables puisque je ne suis pas spécialiste.
Mais vous avez raison sur plusieurs points de critiques.
Certes, les deux invités étaient apparemment compétents et assez clairs dans leurs expressions ... MAIS trop sur la même longueur d'onde. C'était trop consensuel.
Il est vrai que mettre en présence des gens de positions distinctes voire très opposés, capables de "parler vrai" et "aiguillonnés" habilement et honnêtement par un journaliste serait plus utile
pour le citoyen.
Mais c'est une situation de rêve !

Assurément, il y aurait eu des gens d'AREVA - dont notre célèbre Anne (Lauvergeon)et de l'écologie politique clairement engagés et compétents ...

Pourtant, il va bien falloir y arriver à un dossier complet et honnête pour une consultation démocratique. Sinon ... Gare au ras le bol des électeurs ... Et cela vaut pour tous les candidats de
2012 et leurs équipes.
Gare ... la démocratie concrète dont on parle tant en cette époque de "révolutions" au sud de la Méditerranée DOIT AUSSI S'APPLIQUER DANS LES PAYS DITS "HYPER DEVELOPPES" que sont paraît-ils les
pays européens ... dont la France.

A suivre absolument. Pas de pessimisme SVP.
Cordialement.
ED


doc zaïus 04/05/2011 12:29


Bonjour,
J’ai suivi attentivement l’émission d’Arte hier soir. Le film présenté pour introduire le sujet m’a déçu, j’en attentais davantage que ce préchi-précha formaté destiné à des collégiens naifs. Du
court débat qui a suivi je n’ai retenu que la méthode pour distinguer l’origine des ingénieurs: L’américain qui arpente les couloirs le téléphone à la main, le français qui presse des boutons dans
son bureau, et l’allemand qui travaille.
C’est un peu court jeune homme…
Je n’ai pas eu le courage de suivre les débats sur le net.
J’aurais aimé que l’on nous parle de la consommation énergétique en augmentation, des propositions précises, chiffrées et budgétées pour inverser la tendance, du programme précis, chiffré et
budgété pour sortir du moratoire photovoltaïque, du projet de loi pour imposer à chaque commune de créer une Zone éolienne et la mettre à disposition du marché sous peine de pénalités financières,
et de bien d’autres sujets concrets et réalistes qui nous auraient changé un peu de tout ces sermons ressassés par des gourous qui n’ont pas les pieds sur terre.
Nous en avons assez de ces grand’messes médiatiques, nous voulons du concret.
Qu’est-ce que c’est que ces guignols qui interdisent à EDF d’installer une centrale solaire, sous prétexte de protéger l’environnement ?
Les mêmes d’ailleurs qui nous conseillent de prendre le train et s’opposent au passage de la LGV dans leur région…
Qu’est-ce que c’est que ces charlots qui prônent l’emploi des énergies renouvelables et qui s’opposent aux éoliennes dès qu’on veut les placer dans leur région ?
Qu’est-ce que c’est que cette règlementation de sécurité routière qui impose des crash tests qui conduisent à des voitures de deux tonnes, et qui s’apprête à autoriser des véhicules électriques non
conformes à ces mêmes normes ?
Qu’est-ce que c’est que ces provocateurs qui nous citent l’Allemagne en exemple de vertu écologique et qui oublient de nous préciser le nombre des centrales au charbon de ce même pays ?
Je crois que cette affaire d’énergies durables est simplement devenue un cheval de bataille politique quand ce n’est pas tout simplement idéologique. Selon ses intentions politiques et selon son
auditoire, l’orateur va faire jouer la corde du réchauffement climatique et du CO2 un jour, le lendemain il va entonner l’air du sortir du nucléaire ( en oubliant le CO2), le sur lendemain ce sera
le pic de Hubert et les agro carburants, et il finira la semaine sur les économies d’énergies sans très bien se rendre compte que personne ne l’a attendu pour isoler son logement, changer sa
chaudière, réduire ses déplacements, et baisser la température chez lui.
S’il lui reste du temps il réunira quelques banlieusards et les fera pleurer sur l’enfer des gaz de schiste .
Tout cela impressionne peut-être certains auditoires ( j’en doute) mais ne fait en aucune façon avancer les problèmes.
Il y a aussi une autre façon plaisante d’occuper les soirées Télé, c’est de mettre face à face le gourou de Négawatt et quelque cadre de AREVA, le succès d’audience est garanti, surtout si par
hasard c’est Anne elle-même qui s’est déplacée, mais le problème a-t-il avancé pour autant?
On peut aussi varier le menu en organisant un simple entre Total d’une part et un représentant de EELV, le match se jouant autour d’un peu de gaz de schiste…
Ou encore arranger un double avec d’un côté du filet un responsable de Photowatt et un représentant syndical de la société, et de l’autre côté un importateur de panneaux PV chinois et un
représentant de l’Etat.
Prendre ainsi l’opinion en otage avec des représentations théâtrales de cette sorte, qui s’apparentent aux jeux du cirque, ce n’est pas très démocratique.
On aimerait élever le débat, mais la dictature médiatique nous impose de faire les clowns pour avoir de l’audimat, ce n’est pas très glorieux.
Pendant que les électeurs sont distraits par les jeux du cirque, dans la coulisse, les décideurs continuent de décider en douce, laissant les grandes compagnies maîtresses d’un jeu dont seuls
quelques spécialistes connaissent les règles cachées.
Mais, n’est-pas ainsi depuis des lustres ?