Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:42

 

Libre expression  /  Urbanisme

 

 

Un ami nous l’a signalé … et cela valait effectivement la peine de l’acheter cette semaine …

 

Quoi donc ? Le journal satirique « Le Canard Enchaîné », qui livre dans sa parution d’hier mercredi 16 Juin 2010 un article édifiant à propos d’urbanisme sur la Côte d’Azur.

 

003 Le Canard Enchainé daté du 16 Juin 2010


003 Le Canard Enchainé daté du 16 Juin 2010 

 

Journal "Le Canard Enchainé" publié le 16 Juin 2010

 


Est-ce un exemple, de plus, montrant qu’en la matière,
l’audace – ou le "culot" pour parler plus trivialement – a de l’avenir ? La réponse est oui si l’on en juge par ce qui se lit sous le titre et le sous-titre en haut de la page 3 :

 

 

« Le Ministre Joyandet s’est bétonné

un permis de construire illégal »

 

« Fausses déclarations, dépassement de surface dans un secteur protégé …

Le secrétaire d’Etat à la Coopération ne se refuse rien pour agrandir sa villa de Grimaud,

au-dessus de Saint-Tropez »


 

En effet, il y est question pêle-mêle d’un « petit coin de paradis » auquel on accède par « un long chemin cabossé qui grimpe dans la pinède, jusqu’au sommet de la colline » arrivant à une « propriété de 12 000 m2 sur laquelle se trouve un vieux mas provençal, plutôt délabré, avec piscine et vue imprenable sur le golfe de Saint-Tropez » …

 

Selon le journal, le ministre cité s’apprêterait à « lancer un vaste chantier qui va lui permettre de doubler, et même un peu plus, la surface actuelle de sa villa (…) » alors qu’elle est « située dans une zone boisée classée espace naturel IN, où il est normalement impossible de mener à bien un tel projet immobilier » …

 

Qui plus est, la demande de permis de construire déposée en mairie (avec divers intermédiaires) serait « une farce » dit « Le Canard », puisqu’on y déclarerait au départ « une maison avec un étage dont la surface habitable (SHON) (serait) de 185 m2 en « sollicitant modestement l’autorisation de l’agrandir de 46 m2 pour atteindre une surface totale de 231 m2 » … alors qu’en fait « la baraque ne possède pas le moindre étage et que sa surface habitable réelle est d’à peine 105 m2 ».

 

Le journal détaille ensuite la façon dont « le maire a su fermer les yeux (…) bien que les fonctionnaires du Service de l’urbanisme qui instruisent les permis de construire aient tiqué » (« des agents s’étaient même rendus sur place pour constater la tricherie avant d’en faire part au maire », souligne le journal) … plus le fait qu’il n’y a « même pas eu de passage en Commission d’urbanisme où siègent les élus » - … et qu’une fois signé, le permis ayant été transmis comme c’est la règle à la Préfecture pour le contrôle de légalité, « les services de l’Etat n’y ont vu que du feu » !

 

 


Mais « Le Canard Enchainé » n’exagère t-il pas ?

 

 

Nous n’en savons évidemment rien. L’avenir le dira.

 

Dans l’immédiat, on peut consulter de nombreux sites Internet qui parlent de ce « scoop » depuis hier. Il suffit de taper les mots-clefs « Canard Enchainé » et « Joyandet ».

 

On peut lire aussi un article « distancié » de l’Agence France Presse sur Le Canard Enchaîné :

 

« Révélation de scandales politiques : le Canard fait un retour en fanfare »


signé Laurent Houssay (cliquer ICI).

 

 

 

Et nous ?

 

Bon … quoi qu’il en soit, la Côte d’Azur est la Côte d’Azur … comme la Corse est la Corse … etc. etc.

 

Heureusement, Clohars-Carnoët n’est pas localisé sur la Côte d’Azur ... ni non plus en Corse d’ailleurs …

 

Chez nous, et dans le Pays de Quimperlé en général, on « veille au grain », on surveille attentivement tout excès éventuel dans les demandes de « PC » (permis de construire) et autres « DPA » (déclarations préalables d’aménagement) … Et on contrôle ensuite, sur le terrain, l’application ou non des règles imposées … 

 

Pas sûr, dites-vous ?

 

Oh, « choking » ! …

 

Dans ce cas, il faudra en reparler …

 

D’ici là, bonne journée !

 

 

 

E. Dumont

  Secrétaire DCE

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires