Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 23:59

Mots-clefs :

Energie nucléaire / Accord PS-EELV pour 2012 / AREVA / EDF / Combustible "MOX"

 

 

Voir un complément sur le combustible "MOX" en fin d'article


A la Une > Politique

" Les 24 heures qui ont plongé Verts et socialistes dans la confusion"

Un récit publié dans "Le Monde" de ce soir 16-11-11 ...

138r Le Monde 16-11-11 RECIT

 

 

 

139r nom Le Monde

 

LEMONDE.FR | 16.11.11 | 20h02   •  Mis à jour le 16.11.11 | 21h30Viadeo 


D'accord, pas d'accord ? Réagissez aux articles du Monde.fr
Pour réagir, devenez abonné pour seulement 15€ /mois + 1 mois offert. Abonnez-vous Découvrez les 16 réactions

Déjà abonné ?

Mémorisez | Oublié ?

Pas le temps de lire cet article ? Conservez-le dans vos favoris pour le consulter plus tard.
Pour en profiter, devenez abonné pour seulement 15€ /mois + 1 mois offert. Abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mémorisez | Oublié ?

Pas facile, mercredi 16 novembre au soir, de voir clair dans l'accord entre Verts et PS. Alors qu'il devait coïncider avec la présentation par François Hollande d'une équipe de campagne soudée et en marche vers 2012, la confusion la plus totale semble régner, les divergences se concentrant sur un paragraphe controversé du texte, consacré au nucléaire.  Retour sur 24 heures mouvementées.

 

Article complet

à lire

en cliquant ICI

 

 

 

Complément d'informations

sur le combustible "MOX" :

 

 

Extraits de l'article publié par "Mediapart" le 16/11/11

"Le lobby nucléaire réécrit l'accord PS-écologistes"

par Stéphane Alliès et Jade Lindgaard

 

Page 3 :

Ndlr : les passages soulignés en vert le sont spécifiquement pour "le blog ED"

" Un combustible particulièrement dangereux

" Utilisé en France depuis 1987, mais surtout développé à partir du milieu des années 1990, ce mélange d'oxydes de plutonium et d'uranium (d'où son nom – MOX) est un combustible nucléaire désormais répandu dans les centrales françaises (on en trouve dans vingt et une d'entre elles). Sa particularité est d'être fabriqué à partir d'éléments déjà utilisés dans les réacteurs, ce qui permet de «recycler» ainsi une petite partie des déchets générés par la filière.

 

Mais c'est justement l'un des éléments «qui posent le plus de problèmes à la filière de retraitement, compte tenu de ses caractéristiques qui le rendent très dangereux», expliquait il y a quelques mois l'Autorité environnementale. Les écologistes dénoncent ses dangers pour l'environnement et pour les hommes depuis des années.

 

En France, deux sites se sont spécialisés dans la fabrication et le traitement du MOX: l'usine Melox sur le site de Marcoule, dans le Gard, et le centre de traitement des déchets de La Hague, dans la Manche. Tous deux appartiennent au groupe Areva, qui, mardi soir, dénonçait la mise en péril de 14.000 emplois (10.000 directs et indirects pour La Hague, 1.300 pour Marcoule). En réalité, l'usine de La Hague et les autres filiales en Basse-Normandie représentent à peine 5.000 emplois, plus environ 1.800 emplois parmi les sous-traitants. L'usine Melox emploie environ 700 personnes.

 

De plus, l'utilisation de combustible MOX dans les réacteurs français arrive de toute façon à son terme : d'après l'Autorité environnementale, il ne reste plus que les tranches 3 et 4 de la centrale du Blayais à équiper. Pour sortir du MOX, il suffirait donc de progressivement remplacer ce combustible par de l'uranium, ce qui peut se faire au bout de trois ans. Par ailleurs, l'EPR permet un fonctionnement avec 30% de MOX dans le cœur, voire jusqu'à 100%. Cette caractéristique a été dénoncée par Eva Joly, mardi matin sur France Inter. Mais il peut aussi fonctionner avec de l'uranium – l'utilisation de MOX n'est pas prévue pour l'EPR finlandais.

 

La production mondiale de MOX est dominée à 95% par Areva, dont le premier client est EDF. Depuis 2009-2010, on en trouve dans quatre réacteurs japonais, dont les tranches 3 et 4 de la centrale de Fukushima Daiichi. Sans MOX dans les centrales françaises, cette activité d'Areva perdrait donc sa raison d'être. Elle pèse 1,7 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires global d'Areva de plus de 9 milliards d'euros."

 

Article complet de Mediapart accessible aux abonnés :

Voir www.mediapart.fr

 

 

E.D.

 

_____ o _____


Partager cet article

Repost0

commentaires