Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:18

 

Mots-clefs

Environnement & Risques - Sécurité – Santé - Cadre de vie / Présidentielle 2012 / Europe-Ecologie-Les-Verts / Parti Socialiste / Union pour la Majorité Présidentielle & « NKM »  / Chaîne TV Public Sénat / Nucléaire / Energies renouvelables / Photovoltaïque / Eolien …

 

 

Avertissement du 04-11-11 :


La vidéo objet de cet article n'est plus accessible sur le site Public Sénat ...

C'est extrêmement regrettable, d'autant que d'autres plus anciennes demeurent sur ce site ...

En explorant davantage, j'ai trouvé une autre vidéo qui concerne spécifiquement les centrales nucléaires.
Elle a aussi son intérêt ... car donne les différents points de vue parfois antagonistes ... mais ...

 

REPORTAGE

Le nucléaire: Questions centrales

Diffusée le 18/07/2011
Durée : 29 minutes

 

cliquer ICI


 

 

Préambule …

 

Demain mercredi 2 novembre 2011, des représentants des deux partis politiques, Europe-Ecologie-Les-Verts et Parti Socialiste vont paraît-il se rencontrer pour discuter de la prochaine élection présidentielle (22 avril et 6 mai 2012) et des élections législatives qui suivront (10 et 17 juin 2012) (cf. "Service Public.fr" - cliquer ICI

 

Les médias - journaux, radios et TV -ont déjà abondamment parlé de cette imminente « rencontre-négociation » … d’autant plus que les polémiques vont bon train, la dernière étant créée par « NKM », en claire Nathalie Kosciusko-Morizet, l’actuelle Ministre de l’Ecologie.

 

Ce qui est particulièrement en jeu concerne les énergies d’avenir, dont le nucléaire évidemment et toutes les autres énergies plus ou moins « renouvelables » selon l’adjjectif désormais « vedette », à juste titre.

 

Voir des détails sur la rencontre EELV - PS prévue et la polémique avec NKM, plus un état récent des conséquences de Fukushima dans les références indiquées plus bas en rubrique « Pour en savoir plus ».

 

De toutes ces données d’actualité, chacun de nous en comprend et en pense ce qu’il veut …

 

Mais pour « penser » … et ensuite savoir quoi voter, encore faut-il comprendre la véritable situation de l’énergie et ses enjeux en France et dans le monde.

Or, ce n’est pas chose facile pour le citoyen de base non spécialiste, surtout que l’information diffusée est souvent entachée de « com » partisane à divers degrés : chacun défend ses intérêts bien compris … qui peuvent entrer en contradiction avec d’autres, c’est la vie !

 

Dans ce contexte, il m’a paru utile de signaler dans ce premier article d’une série sur  le thème « Energie – Enjeux 2012 » une vidéo que j’ai eu l’occasion de regarder avant-hier en surfant comme d’habitude par ci- par là sur internet.

 

En l’occurrence il s’agit d’un documentaire justement intitulé « Energie – Enjeux 2012 » diffusé le 27-10-11 sur la chaine TV« Public Sénat » qui rappelle brièvement les étapes historique des deux « Grenelle  de l’Environnement », pose à des interlocuteurs la question de savoir si oui ou non le processus à « accouché d’une souris », et rend compte de situations concrètes liées à l’emploi actuel du nucléaire, du photovoltaïque, etc., lesquelles situations sont commentées par des acteurs du terrain (ingénieurs, chefs d’entreprises, élus, membres de cabinet ministériel, auteur de rapport ou livre, responsables d’associations de protection de l’environnement …) qui répondent aux questions très judicieuses de la journaliste Nora Hamadi.

 

250r Journaliste Nora Hamadi Vidéo ENERGIE sur Public Sén

 

La journaliste Nora Hamadi qui a préparé et présenté le documentaire

"L'énergie - Enjeux 2012" sur la chaine télévisée "Public Sénat" le 27-10-11

 

 

Ce documentaire est rediffusé sur « Public Sénat » … cette nuit et demain  matin (Mercredi 02-11-2011 à 00h30 et 09h20) mais on peut le revoir quand on veut en allant sur le site à l'adresse indiquée plus loin.

 

J’en présente ici des extraits à l’aide de photos et de notes prises « à la volée » en ré-écoutant la vidéo …

 

J’espère ainsi que les lecteurs du blog seront tentés d’aller voir et entendre directement (si ce n’est déjà fait) ce reportage pas trop long (29 mn), très vivant, très instructif et sans esprit partisan ostensible et déformant de mon point de vue …

 

Question de cohérence : je suis favorable à un référendum sur la question des énergies et donc à une pédagogie préalable quand le sujet est technique. Ici, le sujet est « technique » … mais pas seulement : il en va de notre santé, notre sécurité, notre cadre de vie, notre vision du monde (on en reparlera). Donc nous avons notre mot à dire … du moins si on vit réellement en démocratie.

 

PS – Le préambule s’est limité à citer plus haut trois partis politiques mais d’autres sont évidemment  concernés par le thème (on tâchera d’y revenir dans la série d’articles prévus).

 

 

Des extraits de la vidéo « Energie – Enjeux 2012 » » de Public Sénat …

 

La journaliste Nora Hamadi a présenté ainsi la problématique générale de son documentaire : "Faut-il sortir du nucléaire ? Et si la réponse est oui, alors comment ?"

 

Dans la vidéo, j'ai pour ma part distingué quatre parties depuis l'historique qui est remonté presque 5 ans en arrière, au moment du Pacte Ecologique soumis aux candidats à la Présidentielle de 2007 et le dernier exemple concret concernant un ancien entrepot parisien réhabilité et recouvert par l'architecte de 100 000 m2 de panneaux photovoltaïques ... assorti de nuances raisonnables par un grand responsable associatif de l'environnement, Bruno Genty de France Nature Environnement.

 

Remarque :

Le texte, le choix des vues et leurs légendes sont naturellement imprégnés de la subjectivité de l'auteure du blog ... surtout à l'heure tardive du bouclage de l'article.

Les oublis ou erreurs signalés donneront lieu aux corrections nécessaires.

 

   

1 ) Bref rappel historique du « Grenelle de l’Environnement »

 

Le documentaire commence avec des images de Nicolas Hulot présentant son "Pacte Ecologique" avec cinq grands engagements ... pacte qui aura un grand succès et sera signé par tous les candidats à l'élection présidentielle de 2007.

 

128r Hulot-Pacte Ecologique-13-04-2007  131r Les 5 Propositions PacteEcologique

 

Le document se poursuit avec l'inauguration  du "Grenelle de l'Environnement" (n° 1) lancé par le nouveau Président élu, M. Nicolas Sarkozy, en compagnie de M. Al Gore ancien vice-président des Etats-Unis et co-lauréat du Prix Nobel de la Paix pour son investissement dans la problématique du changement climatique, en rappelant qu'alors il y a consensus entre les Etats et les Organisations Non Gouvernementales, que l'écologie sort de son ghetto, qu'on a l'ambition de réduire l'utilisation des pesticides, de donner un "coup de pouce" aux investissements "durables" ... On voit les deux responsables politiques en charge du Ministère de l'Environnement, M. Jean-Louis Borloo aidée de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet quasiment "euphoriques", le ministre évoquant la "révolution écologique dont tout le pays a besoin" et prédisant "Ca passe, ça doit passer" à propos du vote du Sénat ...

 

Effectivement, la Loi Grenelle I sera votée  à la quasi-unanimité.

 

Mais bientôt, des embûches vont s'intercaler sur le chemin écologique ... avec un retoquage de la taxe carbone et un recul sur les ambitions pour le phovoltaïque  ... Un mauvais signal va être donné par M. Sarkozy le 6 mars 2010 au Salon de l'Agriculture avec la phrase fatidique :  " L'écologie Les questions d'environnement ... ça commence à bien faire !" .

 

140r JL Borloo Ca doit passer  142r N Sarkozy Salon Agriculture 06-03-2010

 

L'enthousiasme initial de M. Borloo puis la "douche froide" du discours présidentiel du 6 mars 2010

 

 

Le documentaire reproduit la réaction à l'Assemblée Nationale du député écologiste Yves Cochet, soulignant le regrettable écolo-scepticisme sur le climat et les paroles présidentielles malheureuse qui ont permis aux lobbies de "remonter au créneau" avec ensuite une traduction parlementaire aboutissant à des amendements défavorables ...

 

145r Yves Cochet

 

Intervention à l'Assemblée Natinale du député écologiste Yves Cochet

regrettant l'enchainement de faits ayant mené à des amendements parlementaires

défavorables de la Loi Grenelle

 

 

Au final, la journaliste indique que le bilan est jugé "mitigé" par nombre d'acteurs du "Grenelle" et achève son rappel historique en mentionnant la candidature de Nicolas Hulot aux Primaires du parti Europe-Ecologie-Les-Verts (EELV) ... puis l'échec qu'on connaît pour celui-ci, les militants ayant clairement préféré la candidate qui s'était déclarée bien avant : Mme Eva Joly. Elle ne s'attarde pas sur les explications de cette dernière période.

 

148r N Hulot Candidat à Présidentielle

 

Annonce par Nicolas Hulot de sa candidature aux Primaires d'EELV

 

 

Elle va ensuite réaliser une série d'entretiens "de terrain", en commençant par un écologiste bien connu, Allain Bougrain-Dubourg, Président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), à qui elle va demander si le Grenelle n'a pas finalement  "accouché d'une souris" !

 

 

2 ) La rencontre avec M. Allain Bougrain-Dubourg, Président de la LPO

 

La réponse d'Allain Bougrain-Dubourg a été la suivante :

 

Non, le Grenelle n'a pas "accouché d'une souris" !

Pour lui, en effet : "il y aura toujours un avant et un après le Grenelle (...). Avant le ministère de l'écologie était un ministère de l'impossible (...) Pour la première fois, on a affaire à un ministère qui peut déboucher sur des actions (...) Les cinq "collèges (Etat, collectivités, patronat, syndicats, associations ...)  se sont parlés. La 1ère fois où l'on s'est retrouvé autour de la table, J.L. Borloo a parlé de "magie" car chacun est venu et les deux "camps" - avec d'un côté ceux qui veulent qu'on change la société, et de l'autre ceux qui veulent qu'on ne change rien - ont eu la volonté de réfléchir collectivement" ...

 

Mais d'ajouter : "Puis la situation s'est dégradée quand on est passé aux situations concrètes (...). Il y avait deux choses handicapantes : le coût en argent et le fait qu'on devait changer les habitudes !"

 

149r A Bougrain-Dubourg

 

Entretien avec Alain Bougrain-Dubourg, Président de la LPO,

pour savoir si oui ou non le Grenelle de l'Environnement a "accouché d'une souris" ...


 

D'où la relance de la journaliste : Y a t-il un manque de volonté politique selon vous ? ... avec cette réponse de l'intéressé :

 

"Très honnêtement oui, il y a un manque de volonté politique. Il est vrai que c'est contraignant de déplaire aux électeurs (...). Pourtant, si les élus étaient davantage sensibilisés, ils sensibiliseaient leurs électeurs à leurs priorités (...). J'avoue être désolé de la crise actuelle car elle va effacer les priorités dont on ne peut pas s'exonérer à commencer par le climat. Je pense aussi aux abeilles qui permettent 30 % de la production agro-alimentaire et qui pourtant disparaissent ...".

 

 

 

  3) La problématique de l'après-Fukushima : faut-il avoir peur en France 

      et comment assurer la sécurité nucléaire ?

 

La journaliste considère évidemment qu'il y a une "nouvelle donne" après l'accident consécutif au tremblement de terre puis au tsunami du 12 mars 2011 à la centrale nucléaire japonaise de Fukushima-Daïchi. Sachant que la France est le 2ème producteur au monde pour l'énergie nucléaire après les USA, elle veut poser les questions suivantes à des spécialistes  : "faut-il avoir peur d'un accident nucléaire en France" et "comment assurer la sécurité" ... et consulter aussi sur le terrain des citoyens de base vivant à proximité de telles installations. Elle va ainsi se déplacer à Cruas en Ardèche, à Bollène dans le Vaucluse, à Flamanville dans la Manche et aller de plus questionner M. Jean Christophe Niel, Directeur générald e l'ASN-Autorité de Süreté du Nucléaire, et M. Jacques Foos, Professeur honoraire en énergie nucléaire et auteur d'un livre tout récent ("Peut-on sortir du nucléaire ?" aux Editions Hermann).

 

- Un reportage "positif" à Cruas en Ardèch

 

Le reportage montre d'abord des employés d'EDF très actifs, une salle de classe d'enfants soumis à un exercice de sécurité, une "opération de communication" réalisée par les exploitants de la centrale nucléaire installée à Cruas ... A les entendre, les enfants ne croient pas trop aux risques que créerait la centrale ... ils expliquent avec leurs mots comment des précautions sont prises (la centrale est sur roulettes ... par analogie avec le système anti-sismique qui leur a été décrit). Ce qui fait sourire les exploitants mais les conforte : "cela valide les efforts de pédagogie". Le directeur de la centrale évoque aussi la pédagogie. Quant à M. le Maire de Cruas, il présente le "plan communal de sauvegarde". Enfin, sur le site même, une équipe de "force d'intervention rapide" fait une démontration qui est filmée ... Un directeur "EDF nucléaire" décrit cette force rapide qui est un outil dont le fonctionnement est basé sur les résultats d'une vaste enquête auprès des centrales existantes ...

 

153r Ph Bordarier Dir Cruas  154r R Cotta Maire de Cruas 

A Cruas : le directeur de la centrale nucléaire (M. Bordarier), et le Maire (M. Cotta) ...

 

157r Force d'intervention rapide Cruas  158r D Minière, Dir EDF

... la "Force d'intervention rapide" et le Directeur "EDF nucléaire" (M. Minière)


 

- La conversation avec M. Jean-Christophe NIEL, Directeur général de l'ASN

 

Les propos de M. Niel de l'Autorité de Sûreté Nuclaire sont rassurants, notamment sur le fait que ses services peuvent demander des modifications aux acteurs responsables des centrales nucléaires en cas de nécessité avérée ...

 

159r JC Niel Dir gal ASN

 

M. Niel, directeur de l'ASN

 

 

- Un reportage "moins rassurant" à Bollène dans le Vaucluse 

 

Il apparaît qu'à la suite de rejets accidentels de la centrale nucléaire de Bollène, les habitants ont été obligés de prendre des précautions. Le premier adjoint au maire, M. Paul Eymard, avoue avoir "perdu confiance". Il est inquiet,  même si la filiale "Areva" responsable de ces rejets vient d'être condamnée. Certes, ce jugement est une "victoire" pour lui et les riverains ... On le retrouve dans le même reportage au  côté d'un jeune exploitant agricole qui décrit les difficultés concernant ses terres : "On produit de bonnes choses mais l'image qui tourne autour de nous est mauvaise à cause de la proximité de la centrale et donc c'est difficile  ...".

Un chiffre est cité qui expliquerait cette mauvaise image : "Il y a plus de 600 accidents par an dans les centrales nucléaires. Ils sont anodins mais quand même (cela marque les gens)" ...

 

  161r Centrale Bollène Vaucluse

 

La centrale nucléaire de Bollène dans le Vaucluse

 

162r P Eymard, 1er adj-maire Bollène  164r R Nouguier agriculteur

 

165r PE songeur  166r PE et RN face champs

 

Le 1er Adjoint au maire de Bollène (M. Eymard) et un jeune exploitant agricole (M. Nouguier)


 

- Le reportage "technique" à Flamanville dans la Manche

 

Au Directeur de l'aménagement de l'EPR de Flamanville, M. Ménager, la  journaliste a demandé : "Comment pouvez-vous nous garantir que la sécurité est optimale ?".

 

La réponse a été notamment : "La sécurité est d'abord une affaire de conception. Ici, on a intégré tous les retours d'expérience ...". A la  journaliste qui insistait : "Après Fukushima, vous avez donc additionné tous les incidents ?" il a été confirmé : "On a repris les bases et par exemple ici la plateforme est à 4 m au dessus du niveau de la mer ..."(ndlr : il faut bien sûr regarder et écouter la vidéo originale pour une exhaustivité des propos).

 

170r Centrale Flamanville  168r A Ménager Dir EPR Flamanville

 

171r Dir et journaliste  172r suite explications

 

Le chantier de l'EPR de Flamanville et son directeur d'aménagement (M. Ménager)

répondant aux questions de la journaliste de Public Sénat

 

 

 

- L'entretien avec le Pr Jacques Foos  spécialiste du nucléaire

 

La question initiale posée à M. Foos a été : "Peut-on raisonnablement sortir du nucléaire ?".

 

Et sa réponse a été détaillée et ... vive : "On sera très loin alors au rang mondial (...). La planète ne se passera pas du nucléaire (...) On peut "se rouler par terre" mais on ne peut s'affranchir de cela (...). Et d'expliquer : "La planète manquera d'énergie (...) On peut diminuer la part du nucléaire mais il ne faut pas oublier qu'on va augmenter les besoins énergétiques (...). Rappelons-nous le pic de consommation du 19 décembre 2010 .. le minimum à 3 H du matin c'est le record de 10 ans avant !" ...

 

La journaliste s'essaie à dire : "Tant qu'on continue à consommer ..."

 

M. Foos signale qu' "il y a toute une nouvelle générations de chercheurs qui travaillent sur ces questions, dans tous les domaines" enchainant ainsi : "Malgré tout il faut aussi forcément les énergies renouvelables (...). Il faut surtout travailler sur le stockage de l'énergie à grande échelle. Là on fera des progrès qui permettront par exemple d'installer des éoliennes en plein désert sans qu'il soit besoin de kilomètres pour évacuer l'électricité".

 

Mme Hamadi revient sur la sécurité  et demande : "On peut craindre en France un accident" ?

 

Et M. Foos lui répond : "A partir de ce que je connais, non, honnêtement, je n'ai pas de craintes. J'ai plus de crainte pour l'industrie chimique par endroit, car elle a moins  de contrainte que l'industrie nucléaire".

 

175r J Foos  176r J Foos et chiffres

 

181r J Foos et chiffres  179r N Hmadi

 

182r J Foos Prof honoraire  191r J Foos sûr pas de danger

 

M. Jacques Foos exprimant son absence de crainte quant à un accident nucléaire en France 

 

 

 

 4) Quatre reportages à propos du photovoltaïque

 

La journaliste Mme Hamadi a voulu savoir comment se développent les énergies nouvelles maintenant que la période faste avec des crédits d'impôts a été "rattrapée par la crise" ...

 

Pour cela, elle est allée à la rencontre d'un responsable d'entreprise de panneaux photovoltaïque, d'un directeur de service du Ministère de l'Ecologie; de membres d'un collectif défendant le photovoltaïque et du président de la Fédération France Nature Environnement.

 

 

- Les soucis du gérant de l'entreprise Autan Solaire

 

M. Antoine Farcot gérant de l'entreprise "Autan Solaire" installe depuis 10 ans des panneaux solaires et son entreprise était en fort développement. Mais avec le moratoire du gouvernement dans ce secteur, il mentionne des pertes de temps et d'argent très conséquentes et l'obligation qu'il a eu de licencier une partie de son personnel. Quant à ses clients, ils s'impatientent car les panneaux peuvent être posés mais il manque leur raccord avec ERDF ... d'où une impossibilité de régler les dossiers en cours. Il parle d'une "espèce de harcèlement permanent sur le traitement de ses dossiers". Il rappelle aussi la brusque diminution (20 %) du prix de rachat de l'électricité qui démotive certains clients ...

 

196r A Farcot Gérant d'Autan Solaire  198r Plans prob ERDF 

 

M. Farcot gérant d'entreprise de panneaux solaires

et l'un de ses clients en attente de "raccord ERDF"

 

 

- L'argumentation au Ministère de l'Ecologie

 

Le Directeur de l'énergie et du climat du Ministère de l'Ecologie (M. Chevet) qui a reçu la journaliste lui a expliqué, en substance, que le rachat attractif de l'électricité issue de l'énergie photovoltaïque constituait finalement "un support à la spéculation financière", qu'il y avait  là "une marge déraisonnable" prise par les entrepreneurs au détriment des clients français, d'où la décision du gouvernement de revoir les modalités pour cette énergie ...

 

 

203r Pierre-Franck Chevet Ministère Eco  204r suite PF Chevet

 

Le Directeur de l'énergie et du climat du Ministère de l'Ecologie (M. Chevet)

expliquant les raisons du changement de règles pour l'énergie photovoltaïque

 

 

- La résistance du Collectif "Touche pas à mon panneau solaire"

 

Pour les trois membres du Collectif "Touche pas à mon panneau solaire" qu'a rencontré la journaliste les choses sont claires : "derrière les décisions du gouvernement concernant l'énergie solaire se cache l'action des lobbies du nucléaire" ...

 

Ils ont déposé un recours en conseil d'Etat avec une plainte contre EDF.

 

Ils expliquent que sur le marché du solaire, la concurrence est rude entre les petites et moyennes entreprises et celles du CAC 49. Ainsi "au moment où les petites PMI sont en crise, les grandes entreprises construisent à tour de bras" ... comme le montre par exemple la vaste Ferme Solaire sur la photo ci-dessous ...

 

209r Membres Collectif T pas à mon PS  210r D Beland dir Sté Eco Green

 

Les membres du Collectif "Touche pas à mon panneau solaire" rencontrés par la journaliste

 

211r Inauguration gde ferme solaire

L'exemple de la vaste ferme solaire présenté dans le reportage de Public Sénat

 

 

 

- Rencontre avec le Président de France Nature Environnement (FNE) à Paris 14e 

 

Le dernier entretien sur le terrain de la journaliste de Public Sénat a eu lieu sur la terrasse d'un ancien entrepot du 14e arrondissement de Paris, réhabilité de telle façon que l'architecte (Emmanuel Kahn ?) a fait disposer 100 000 m2 de panneaux solaires. L'immeuble est aujourd'hui une "pépinière d'entreprises".

 

C'est Bernard Genty, Président de FNE qui parle de ce lieu et des "promesses" du solaire.

 

Il parle des efforts à faire au plan économique, de la façon de réhabiliter le bâti ancien - qui est créateur d'emplois dans le secteur du bâtiment - des comportements qui ont effectivement déjà changé chez beaucoup de gens, en ajoutant qu'il faut non seulement une évolution au niveau individuel mais aussi collectif. Il prend ici l'exemple des enseignes lumineuses, où il faut plus de volonté politique, d'incitations, de régulations voire d'interdictions. Il cite encore les efforts concrets nécessaires dans le domaine de la climatisatin, du chauffage des logements à abaisser de 1 à 2 degrés, en pensant aussi au levier de l'isolation énergétique. Il dénonce certaines "tours à énergie positive" qui demeurent à Paris et qu'il faut transformer, avec encore des emplois à la clef ... comme le fait l'Allemagne ...

 

 

 

Conclusion ...

 

Celle de la journaliste Nora Hamadi est simple. A la fin de son documentaire, elle nous dit :

 

"A vous de juger !"

 

Quant à ma conclusion, dans l'immédiat c'est une incitation à aller regarder la vidéo originale qui seule vous donnera les termes précis et complets des interlocuteurs ... et aussi, informations très précieuses, leurs tons et leurs attitudes qui aideront à distinguer la sincérité ou la "langue de bois" qui existe parfois ! C'est utile pour une domaine aussi "sensible" que celui de l'énergie ... nucléaire ou pas.

 

 

245r N H A vous de juger

Pour accéder à la vidéo de Public Sénat "Energie - Enjeux 2012"


cliquer ICI

 

 

Pour en savoir plus …

 

a) Aperçus de médias ayant parlé des positions et discussions à venir entre EELV et le Parti Socialiste

 

"Public Sénat" le 29-10-2011 - Article de Julie Ducourau et Christine Pouget

Le nucléaire, atome de discorde, au centre des négociations EELV-PS

 

"Libération" le 29-10-2011 

NKM accuse la gauche de négocie le nucléaire contre des circonscriptions

 

"Le Monde" le 30-10-2011

Le nucléaire "n'a pas à se négocier" contre des circonscriptions, selon NKM

 

 

"Le JDD" le 31-10-2011

Le nucléaire va-t-il éclipser les autres thématiques écolos ? 

 

"Les Echos" le 31-10-11 - Article de Renaud CZARNES

2012 : semaine cruciale dans les négociations entre socialistes et écologistes

 

 

b) Adresse des blogs des représentants locaux des partis EELV et PS

 

"Parti Socialiste - Section de Clohars-Carnoët" - Cliquer ICI.


"Europe-Ecologie-Les-Verts Pays de Quimperlé" - Cliquer ICI.

 

 

c) Informations sur l'état récent des conséquences de Fukushima : elles seront fournies dans un prochain article de la série.  

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____



Partager cet article

Repost0

commentaires

doc zaïus 02/11/2011 17:23


Bonsoir,
Je pense que, plutôt de se forger une opinion sur le nucléaire à partir des seules élucubrations de leaders politico-écologiques, il serait préférable de s’informer sur le sujet. Un bon exposé des
solutions alternatives aux réacteurs actuels dangereux et super polluants, est proposé dans la revue Science et Vie de ce mois.
Les réacteurs actuels sont d’une technologie issue des premiers réacteurs pour sous-marins nucléaires, pour lesquels l’élément essentiel était l’urgence ( guerre froide) et pas du tout la sécurité.
Il existe d’autres solutions , déjà validées, qui méritent au moins d’être examinées avant de tout jeter.
Il serait dommage de se réveiller en 2050 avec nos seuls moulins à vent et du gaz en face d’un monde qui aurait su prendre acte de ses erreurs et choisir une autre voie nucléaire plus fiable et
beaucoup moins dangereuse.