Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 11:50

 

Centrales nucléaires / Accident au Japon / Indépendance des experts / Transparence des pouvoirs ...


 

Etre informé-e-s pour agir ou réagir ... c'est une nécessité.

 

Encore faut-il que l'information soit fiable.

Or ces temps-ci le doute n'est pas exclu concernant le grave accident nucléaire au Japon ...

 

A l'instant, je reçois la Newsletter de "novethic - Le media expert du développement durable" qui inclut un entretien avec le Président de la CRIIRAD - Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (créée en 1986 après Tchernobyl pour informer les populations, expertiser et évaluer les pollutions radioactives).

 

Le contenu n'est pas totalement rassurant ... Faut-il s'y fier ?

 

Pas facile au milieu du tourbillon de communications actuel.

 

Voyez - lisez - cet entretien :

 

001 Novethic Japon

Aperçu de l 'article du 22 mars 2011 de "novethic"avec la CRIIRAD

intitulé "Le gouvernement japonais est dans le déni"

 

Cliquer ICI

 

 

Certes, il faut savoir gérer les émotions ...

 

En tous cas, on "croise les doigts" ... notamment pour le "'nuage" qui doit passer sur la France à commencer par la Bretagne, mercredi ou  jeudi ... mais aussi et surtout on pense aux Japonais dans le malheur.

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

- ASN - Autorité de Sûreté Nucléaire - cliquer ICI. 

   

- CRIIRAD - Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité - cliquer ICI.

 

- IRSN - Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire - cliquer ICI.

 

- "novethic" (présentation) - cliquer ICI.

 

- Tepco – Tokyo Electric Power Company - cliquer ICI.

 

- Tokyo Metropolitan Industrial Technology Research Institute - cliquer ICI.

 

 

 

Evelyne Dumont

 

_____ o _____

Partager cet article

Repost0

commentaires

doc zaïus 23/03/2011 12:04


Bonjour,
La campagne de « vaccination » contre l’iode 131 est donc le sujet du jour.
Exhumons du tréfonds de notre mémoire ( eh oui, un an déjà) le souvenir des vagues de protestations, voire même les quolibets, qui ont accompagné la tentative de vaccination générale contre une
grippe que certains ( 50%) considéraient comme dangereuse, et d’autres (50%) comme bénigne.
( 50/50 cela veut dire qu’on se prononce au hasard).
Mme Bachelot n’a pu échapper au pilori que parce que cet honorable instrument n’existe plus.
Et voilà que çà va recommencer !
Le virus atomique est à nos portes. Et çà repart! Il est passé par ici, il repassera par là. On nous raconte n’importe quoi, on nous refait le coup de Tchernobyl, on nous dit rien, on nous cache
tout….
Si la pression des nuages pollués est ( encore) insignifiante, les médias se chargent de la faire monter, pas un bulletin sans l’interview d’un gourou à qui l’on tente de faire dire que la
catastrophe est pour demain.
Bientôt ( peut-être est-ce déjà commencé) , les foules vont se précipiter dans les pharmacies pour acquérir les précieuses pilules.
Et que dire d’internet…
Au fait, l’iode131 est très radioactif, mais sa période est de 8 jours « seulement », donc au bout de quelques mois il ne reste plus grand’chose…. Les pastilles d’iode peuvent suffire à
se protéger A CONDITION QU’ELLES SOIENT PRISES AU BON MOMENT, et non pas trois mois avant à titre préventif.
Les comprimés d’iodure de Potassium ( à base d’Iode 127 stable) agissent au bout de une à deux heures , et pendant une journée.
A manier avec précautions et sous contrôle médical. Pas de traitement de longue durée sans risques. En général on se limite à une ou deux prises, seulement quand l’alerte est donnée.
Si la contamination persiste, on prend sa valise et on s’en va…..
Le Césium 137 est plus vicieux. D’abord parce qu’on n’en parle pas (tiens, tiens) , ensuite parce que sa période est de 30 années!!!!, et enfin parce que les pastilles d’iode sont sans effet sur
lui.
Pour le moment je pense que les nanoparticules de nos diesels sont de mille à dix mille fois plus nocives que les volutes japonaises tant redoutées.
Mais qui peut présager de l'avenir ?