Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 18:17

 

 

Loi Littoral  /  Zone Nds / Géographes de Bretagne / Association des Maires du Finistère  /  Président N. Sarkozy

 

 

Il y a cinq jours déjà, j’avais lu avec satisfaction dans la presse régionale une déclaration de l’Association des Géographes de Bretagne qui, par la voix de son Président Yves Lebahy,  et un autre membre, Alain Le Sann, prenait la défense de la Loi Littoral de 1986 de plus en plus attaquée ces temps-ci par certains élus, dont des élus bretons.

 

Peu après, j’ai découvert par hasard en « surfant » sur internet un autre article de la presse régionale qui m’avait échappé - bien plus ancien (du 8 mars 2011) - qui rendait compte de la visite dans le Morbihan du Président de la République M. Nicolas Sarkozy et, originalité, rapportait longuement ses propos sur … la révision de la Loi Littoral à laquelle il était opposé ! Grande surprise pour moi je l’avoue.

 

034 Télégramme et OF Loi Littoral

 

Articles du Télégramme (12-05-11) et de Ouest-France (08-03-11)

consacrés à la défense de la Loi Littoral

 

 

 

Voyons cela de plus près puisqu’à Doëlan nous sommes particulièrement concernés, comme le savent à la fois les habitants et les visiteurs et vacanciers amateurs de ce « pittoresque petit port de Bretagne Sud » … menacé de devenir peut-être une sorte de « St Tropez breton » avec une spéculation immobilière galopante ! J'exagère ? ...

 

 

La défense de la Loi Littoral

par les Géographes de Bretagne

 

Cette défense date des débuts de l’association, créée fin 2006 par Jacques Lescoat.

 

Aujourd’hui, Yves Lebahy - qui lui a succédé comme président -  maintient fermement dans l’entretien du 12 mai 2011 avec Yvon Corre du Télégramme que « cette loi n’empêche en rien l’aménagement des territoires » contrairement à ce que prétendent des maires tels que celui de Guidel (M. François Aubertin) pour qui « La loi Littoral est une insupportable entrave au développement des communes » ou le député de Carnac (Michel Grall) qui « veut repeigner la loi » ou encore l'Association des Maires du Finistère, qui se plaignait récemment de «l'absurdité à laquelle la rigueur et la vigilance des services de l'État dans l'application de cette loi peuvent conduire».

Globalement, pour les Géographes de Bretagne, de telles critiques sont dangereuses car, rappellent t-ils :

« la Loi Littoral est avant tout un outil original et exceptionnel qui contribue aujourd'hui, et demain pour les générations à venir, à préserver l'héritage naturel du littoral breton ».

Yves Lebahy pour sa part voit surtout dans ces remises en cause la traduction d’une « absence de vision globale des élus en matière d’aménagement du littoral ».

 

En clair, dit-il, c’est « parce qu’ils n’ont pas de vision globale que leurs projets sont refusés (…) Seuls les projets ponctuels se heurtent à la dureté de la loi. Tout cela souligne la défaillance de certains élus (…) ».

 

Pour lui et son association, « une telle vision globale est de plus en plus nécessaire. Elle passe par la définition d'un projet de vie cohérent qui assure la cohabitation de toutes les activités primaires, pêche, agriculture et aquaculture ». Et de prendre pour exemples positifs :

 

-          en Morbihan, l’Ile de Groix qui « malgré des contraintes terribles a obtenu de très beaux résultats : des terres ont été retirées à l'urbanisation au bénéfice de l'agriculture et dans le même temps, des hameaux ont été confortés. La loi Littoral qui pouvait apparaître comme une contrainte a été intégrée dans la logique de développement».

 

-          dans les Côtes d’Armor, à Paimpol, où « le pari d'une symbiose des activités plutôt que leur opposition a été fait ».

 

 

La surprenante et admirable déclaration

du Président N. Sarkozy …

 

Le 8 mars dernier, le Président était en visite en Bretagne …

 

Le quotidien Le Télégramme écrivait notamment dans l’article intitulé « « Sarkozy dans le Morbihan. Revivez les moments forts de la visite » :

 

« Nicolas Sarkozy était en visite ce mardi matin dans le Morbihan. Une visite de deux heures et demie pour parler réforme des collectivités locales et tenter de renouer un dialogue plus serein avec les Bretons. Il s'est rendu à l'usine FenêtréA de Beignon avant de rencontrer les élus du département au centre culturel de Josselin ».

 

A Josselin précisément, des élus ont signalé au Président de la République « les difficultés d’application de la Loi Littoral trop complexe » …

 

Or, quelle ne fut pas la réponse du Président, rapportée cette fois dans un article de Ouest-France titré : « Nicolas Sarkozy : « La loi Littoral protège la Bretagne magnifique » :


«(…)  Cette loi a sans doute beaucoup de défauts, mais la Bretagne est magnifique. Et quelle est sa grande richesse ? Son littoral ! Vous ne voulez pas un département mité comme tant d’autres ? Il y a des adaptations possibles à la loi, mais je peux vous assurer que dans le sud, notamment autour de la Méditerranée que j’aime tant, il y a des élus qui me disent : « Ah, si on avait eu la Loi Littoral… » Je ne veux pas voir détruire ce paysage breton. Jamais, jamais, jamais ! Je dis la même chose pour la loi montagne. Cela ne doit pas empêcher le développement, mais vous avez un trésor, un paysage et une ruralité extraordinaires. Ne passons pas d’un excès à l’autre ».

 

Alors, propos de « pré-campagne électorale" ?

 

En tous cas c’est dit et pourrait, si on est optimiste, rendre prudents les élus concernés …


Encore que, d’après l’article qui continue ainsi : « Le Président ne refuse pas l’idée d’un groupe de travail sur cette question. Tout en précisant qu’il « s’opposera toujours à deux intégrismes : d’un côté le tout bâti et la pression immobilière. Et de l’autre un discours qui reviendrait à dire que la nature se porte mieux quand il n’y a pas d’hommes pour vivre sur un territoire. ».


Opposition de deux "intégrismes" un brin caricaturale ...

Et alors ?

 

 

Vigilance et mobilisation à poursuivre ...

 

 Donc, la vigilance et la mobilisation des citoyens et leurs associations de défense restent de mise.


Une vigilance et une mobilisation qui sont celles à la fois des Géographes de Bretagne mais aussi, nous le savons, de l’UADL – Union des Associations pour la Défense du Littoral (dont l'Association DCE "Doëlan-Clohars-Environnement" est membre) – et des ACR – Associations des Amis des Chemins de Ronde …

 

Et une vigilance et une mobilisation qui valent notamment pour notre commune de Clohars-Carnoët où, entre autres, le souvenir des affaires « Eiffage » (avec le projet de vaste résidence de tourisme à l’entrée du Port de Doëlan qui prétendait remplacer en le détruisant le site patrimonial de l’ex- usine Capitaine Cook) et « Abiven » (une « application de la chose jugée » mais dont nous voyons actuellement les dérives sur la zone Nds notamment) reste bien présent.

 

A l’approche de l’élection présidentielle de 2012 suivie des élections législatives ... et ensuite les élections municipales de 2014 (cf. le site Service-Public.fr) … tout ceci sera à mettre dans la balance …


L’environnement incluant le littoral feront partie des enjeux des votes très probablement : ... et l'on verra bien qui sera sincèrement motivé - preuves à l'appui - pour une protection et une valorisation (incluant des emplois) efficaces à ce propos !


A suivre.

 


Pour en savoir plus :

 

- Texte de la « Loi Littoral » – Cliquer ICI

- Présentation de l’Association des Géographes de Bretagne – Cliquer ICI

- Site de l’Union des Associations pour la Défense du Littoral (UADL) – Cliquer ICI.

- Site de l’Association des Amis des Chemins de Ronde du Finistère (ACR 29) – Cliquer ICI.

- Site de l'Association DCE "Doëlan-Clohars-Environnement" - Cliquer ICI.

- Site de l’Association des Maires du Finistère – Cliquer ICI.

- Article du Télégramme du 12-05-11 : « Loi Littoral. Les géographes de Bretagne prennent sa défense» - Cliquer ICI.

- Article du Télégramme du 08-03-11 : « Sarkozy dans le Morbihan. Revivez les moments forts de la visite » - Cliquer ICI.   

- Article de Ouest-France du 08-03-11 «Nicolas Sarkozy: «La loi Littoral protège la Bretagne magnifique» - Cliquer ICI .

- Sur ce blog, voir les articles de la Catégorie "Défense du littoral" - Cliquer en haut de la colonne de droite de la page d'Accueil.


- Ouvrages à consulter :

 

liste à venir incluant notamment : Patrice Guillotreau et al., Yves Lebahy, Jacques Lescoat, Alain Merckelbagh, Françoise Péron ...

     

 

Evelyne Dumont

_____ o _____

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

doc zaïus 18/05/2011 10:20


Re bonjour,
J’ajoute que la loi littoral comporte effectivement des dispositions inadaptées à l’évolution de la société. Bernard Vignes a rappelé le problème des STEP et des éoliennes.
Maintenir cette loi sans en modifier un seul iota, c’est la condamner à terme pour obsolescence caractérisée. Elle sera dans les faits remplacée par un corpus de jurisprudences entérinant des
dérogations locales.


doc zaïus 18/05/2011 10:12


Bonjour,
Les propos du Président Sarkozy comportent tous les ingrédients indispensables dans l’accommodement culinaire de la chèvre et du chou.
On y trouve notamment les propos ( rapportés ) suivants:
«Il y a des adaptations possibles à la loi »
«Cela ne doit pas empêcher le développement »
Le Président ne refuse pas l’idée d’un groupe de travail sur cette question. Tout en précisant qu’il « s’opposera toujours à deux intégrismes : d’un côté le tout bâti et la pression immobilière. Et
de l’autre un discours qui reviendrait à dire que la nature se porte mieux quand il n’y a pas d’hommes pour vivre sur un territoire. ».
Pour moi cela sous-entend:
La Loi littoral oui, mais…
En clair il n’est pas question de supprimer la Loi Littoral, mais des aménagements ne sont pas absolument exclus.
Cela me semble un discours neutre, duquel on ne peut tirer aucune raison de se réjouir, ou de se lamenter.
C’est un discours d’homme politique….


Bernard Vignes 18/05/2011 08:21


L'esprit de la loi littoral doit être défendu becs et ongles.
Tout ce qui concerne les restrictions aux constructions immobilieres aussi.

Mais elle doit, comme toute loi, tenir compte de ses imperfections et de son âge.

En 1986, on parlait peu d'énergies renouvelables et pas du tout d'éoliennes.
En 2011 on en vient à l'absurdité suivante ; les éoliennes étant considérées comme des "extensions d'urbanisation" doivent être construites à côté des maisons.
Mais, par ailleurs, la loi impose une distance minimum de 400m par rapport aux maisons.
Comment fait-on ?
On ne constuit pas d'éoliennes sur ces communes. Même si le lieu choisi est à 15 km de la mer.
Absurde !

Même chose pour les stations d'Epuration qui ont conduit, pour être conforme à la loi littoral, au choix détestable de Kerzellec, à moins de 50m de certaines maisons
Dans la commune d'à côté, on peut la maitre dans un champ isolé où elle ne gêne personne.

Absurde aussi !