Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 09:53

 

 

 

 

 

Nous poursuivons ici la "chaine d'associations amies" … en reprenant l'annonce du blog de "Bretagne Vivante - Section de Quimperlé" d'hier jeudi 23 septembre sur la proposition de "Rivière et bocage du Bélon" (qui n’a pas de site internet actuellement ... mais communique autrement) d'une séance de film-débat "Solution locales pour un désordre global" de Coline Serreau qui se tiendra :


samedi 25 septembre à 15 H

au Cinéma « Le Kerfany »

à Moëlan-sur-Mer

 

060 Bande annonce Film Serreau


Titre du film-documentaire de Coline Serreau

 

 

 

Pour qui n'a pas encore eu le temps de découvrir ce document et d'en parler avec d'autres, voilà une très bonne occasion. 

 

Nous vous proposons un détour amical par le site de Bretagne-Vivante-Quimperlé … pour voir la bande-annonce du film en deux clics ...

 

052 Bandeau Bretagne Vivante Qlé

 

051 Article Bret Viv Film Serreau

1er clic ICI ...

 

 

Il existe aussi un livre paru en Avril 2010 aux Editions Actes Sud :


 

001 Livre C Serreau Actes Sud

Livre de Coline Serreau paru chez Actes Sud en Avril 2010 

 

233 pages - référence : EAN13 : 9782742789542


 

 

 

Pour en savoir plus :

 

1)       Sur l’actrice-réalisatrice-compositeur et scénariste  Coline Serreau, aller sur le site « AlloCiné » en cliquant ICI

                                              ... sans se laisser déranger par les pubs envahissantes ! 

                                             Pour cela REPEREZ la phrase : "Accès direct à ... Allo Ciné ..."

 

2)       sur le film-documentaire lui-même « Solutions locales pour un désordre global », aller sur le site « zoom-cinema » en cliquant ICI. 

                                   Idem ... REPEREZ la phrase : "Accès direct à ... zoom-cinema ..."

 

3)       sur l’Association « Rivière et Bocage du Bélon », voir une présentation dans la 2ème partie de notre article du 16 avril 2010 sur la disparition des abeilles en cliquant ICI.

 

 

Evelyne Dumont 

 

_____ o _____ 


Partager cet article

Repost0

commentaires

Bernard Vignes 27/09/2010 09:06


Erreur sur le premier commentaire.
CAPAS Clohars Carnoêt n'a rien avoir avec mon commentaire personnel.


Bernard Vignes 26/09/2010 19:33


Un film intéressant mais bien trop manichéen, ce qui fait du tort au film : trop d'outrances tuent l'ensemble du discours.

Quelques exemples relevés :

1) Pour résumer on pourrait dire que la solution est : "c'était mieux avant, revenons y". C'est oublier que, en 1930, la population mondiale était de 2,5 milliards, qu'elle est actuellement de 6,5
milliards et que l'on va vers les 9 milliards en 2050.

Pour une surface agricole qui, elle, non seulement n'a pas progressé mais régressé.

2) la dialectique "l'homme c'est le productivisme, les plantes hybrides"," la femme c'est la protection des semences, la vie" est ridicule de simplisme.

3)Expliquer la progression des engrais et pesticides seulement par le besoin de recycler les stocks d'armes chimiques n'est, pour le moins, qu'un aspect secondaire de la question.

J'en retiens quand même une bonne nouvelle : on peut faire revivre un sol mort (qui doit donc quand même ne pas être si mort que çà).

Et de vraies questions posées par le film, contradictoires car les questions et les solutions sont complexes, contrairement à la ligne directrice du film, les bons contre les méchants :

1) Comment nourrir 9 millions de personnes en 2050 ? Ne faut-il pas mixer des solutions productivistes (la "Revolution verte") et des solutions respectueuses de la terre ("le bio") ?

2)Comment exploiter les potentialités des OGM sans se lier aux multinationales et sans jouer aux apprentis sorciers ?

3)Comment faire revivre les sols ?

4) Comment freiner le pouvoir de certaines multinationales, bien plus puissantes que des états ?

5) Comment recréer de l'emploi dans l'agriculture, solution à la fois au chômage et au retour à une agriculture paysanne ?

6) Les solutions sont-elles les mêmes pour les pays développés, les pays émergents et les pays sous-développés ?


Capas Clohars Carnoët 26/09/2010 08:23


Un film intéressant mais bien trop manichéen, ce qui fait du tort au film : trop d'outrances tuent l'ensemble du discours.

Quelques exemples relevés :

1) Pour résumer on pourrait dire que la solution est : "c'était mieux avant, revenons y". C'est oublier que, en 1930, la population mondiale était de 2,5 milliards, qu'elle est actuellement de 6,5
milliards et que l'on va vers les 9 milliards en 2050.

Pour une surface agricole qui, elle, non seulement n'a pas progressé mais régressé.

2) la dialectique "l'homme c'est le productivisme, les plantes hybrides"," la femme c'est la protection des semences, la vie" est ridicule de simplisme.

3)Expliquer la progression des engrais et pesticides seulement par le besoin de recycler les stocks d'armes chimiques n'est, pour le moins, qu'un aspect secondaire de la question.

J'en retiens quand même une bonne nouvelle : on peut faire revivre un sol mort (qui doit donc quand même ne pas être si mort que çà).

Et de vraies questions posées par le film, contradictoires car les questions et les solutions sont complexes, contrairement à la ligne directrice du film, les bons contre les méchants :

1) Comment nourrir 9 millions de personnes en 2050 ? Ne faut-il pas mixer des solutions productivistes (la "Revolution verte") et des solutions respectueuses de la terre ("le bio") ?

2)Comment exploiter les potentialités des OGM sans se lier aux multinationales et sans jouer aux apprentis sorciers ?

3)Comment faire revivre les sols ?

4) Comment freiner le pouvoir de certaines multinationales, bien plus puissantes que des états ?

5) Comment recréer de l'emploi dans l'agriculture, solution à la fois au chômage et au retour à une agriculture paysanne ?

6) Les solutions sont-elles les mêmes pour les pays développés, les pays émergents et les pays sous-développés ?