Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 20:54

Libre expression

 


Pour la "réunion de quartier de Doëlan" lundi 2 Novembre 2009 de 18 H à presque 20 H, environ 80 personnes se sont rassemblées à la Maison des Associations à Saint-Jacques.

 


Avertissement :

Ce compte rendu n’engage que son auteure.

Il a été rédigé dès le  retour de la réunion sur la base de notes prises  spontanément … alors que les interventions ont été très nombreuses et variées.

Merci d’avance de signaler toute erreur significative … que nous corrigerons alors explicitement en bas du texte, dès réception (avec des caractères distincts) en sachant que notre but ne peut-être ici l’exhaustivité.

 

QUELQUES CORRECTIONS ET COMPLEMENTS LE 03-11-09 A 9 H 00

(caractères en Times New Roman italiques)


Les habitant présents venaient de nombreux secteurs (rive gauche et rive droite de Doëlan, Langlazic, Kerviglouse, La Grange, Kersalut ...) et l'on voyait autour du maire, M. Jacques Juloux, huit membres de son équipe venus pour répondre aux questions détaillées : Anne Maréchal (1ère adjointe, Economie, Tourisme et Environnement), Lydie Cadet-Kerneis (Adjointe Finances), Gérard Cottrel (Adjoint Ports, Rivières et Littoral), Mithé Goyon (Adjointe Affaires sociales), Jérôme Le Bigaut (Adjoint Jeunesse, Sports et Associations), Yannick Peron (Délégué Sécurité), Claude Couderc (Conseiller) plus le responsable des Services techniques M. Renavote (M. Jacques Allix, Adjoint Personnel, Travaux et Voirie, était excusé).


M. Juloux a rappelé le principe des réunions de quartier et indiqué qu'un cahier des réunions de quartier précédentes avec questions et solutions apportées était disponible en mairie. Et il a exposé les solutions apportées aux questions de l’année écoulée avant d’ouvrir la séance pour les questions de cette année.

 

 

Les solutions apportées aux questions de l’année précédente

 

 

I - Problèmes de circulation sur la rive gauche de Doëlan : Un cabinet d’experts missionné depuis décembre 2008 planche à ce sujet et donnera ses conclusions début 2010 concernant les voies à créer, les parkings et les voies douces pour les piétons et vélos.

 

II - Problème du grand nombre d’annexes, des mises à l’eau et du carénage : Le choix a été fait d’une cale unique de mise à l’eau : Cayenne. Pour la cale de carénage, les calculs de coûts sont apparus élevés (70 000 euros puis 90 000 euros ?) et la concertation avec l’APPPCC (Association des Pêcheurs-Plaisanciers des Ports de Clohars-Carnoët) a montré qu’il fallait envisager des études avec d’autres ports et que les évolutions des peintures plus « neutres » incitaient à remettre en question les investissements …

 

III - Le projet contesté de résidence para-hôtelière du Groupe Eiffage sur le site de l’ex usine Capitaine Cook à l’entrée du Port de Doëlan : Il s’agissait d’une extension immobilière alors que le site est dévolu aux activités économiques. Le Conseil municipal a voté une révision pour un projet d’intérêt général.

Rappel historique : En Février, le Groupe Eiffage signalait des difficultés pour trouver un gestionnaire nouveau en cette période de crise et proposait soit de maintenir son projet initial, soit de se retirer. Comme la municipalité maintenait son projet polyvalent avec restauration et espaces économiques et faisait état de l’utilisation d’un droit de préemption, le Groupe s’est retiré sous cette forme.

 

IV - Problèmes de sécurité en raison d’une vitesse trop rapide des véhicules sur la commune : Nous avons installé un « radar mobile indicatif » (qui indique la vitesse réelle du conducteur à son passage et non une valeur limite à ne pas dépasser sous peine de sanction). Comme il a donné satisfaction, nous l’avons acheté (et envisageons des exemplaires supplémentaires).

 

 

Les questions (Q) et réponses (R) de ce jour à St Jacques (par ordre d’apparition) – Principe souhaité : 3 questions d’habitants puis réponses de l’équipe municipale

 

Remarque : C’est parfois une sorte d’inventaire à la Prévert … mais c’est la vie … et les points soulevés – petits et grands - montrent bien l’intérêt de la population pour sa commune !

 

Q sur la circulation :

- elle s’intensifie sur la route de Doëlan à Kersalut … et l’on s’inquiète que cette voie n’existe pas sur le PLU …

- les règles de priorité posent problème à Kerampellan …

 

R du maire : A l’extérieur, on dit que Doëlan Rive Droite est très difficile d’accès. D’où les suggestions du Cabinet METAVISION d’alléger le trafic sur le tronçon, de voir pour les chemins et vélos ( ?) et envisager de nouvelles voiries … En effet, Doëlan a une histoire, les passage sont étroits et montrent des contraintes. Il faut envisager des évolutions si on veut des « voies douces » …

 

Q sur des nuisances environnementales pour un restaurant sur la rive gauche (Suroît) et près de la poissonnerie : Certes, le port de Doëlan est magnifique (…) mais il demeure des mauvaises herbes sur les bords et les poubelles ne sont pas assez fréquemment vidées, d’où des problèmes de nuisances et de sécurité pour les personnes (…). Il faudrait envisager un passage piéton devant chaque bar …

Q sur la présence importante d’algues et de goëmon dans des petites criques cette année (odeurs et présences d’insectes)

Q sur le projet du maire d’un « cahier des charges » pour « améliorer les capacités d’accueil » des bars et restaurants en particulier avec des terrasses sur les cales

 

R du maire et remarques de l’adjoint aux ports : prévision d’un passage de sécurité des piétons devant le bar à voir …  problème des initiatives pour les herbes et arbustes sur le chemin côtier (tailles intempestives par des particuliers avec risque d’éboulements du sentier) … pour les mauvaises herbes, tenir compte du fait que la mairie n’emploie plus de produits chimiques, que tout se fait manuellement et que   les services techniques comprennent 17 personnes ayant en charge trois lieux distincts (Bourg, Doëlan et Le Pouldu) …

 

Remarques d’habitants sur : les risques de dessellement des pierres des chemins quand les services techniques interviennent pour l’entretien … ; les menaces d’effondrement du bord du port à la suite des nombreux passages de cars et de voitures …

 

R du maire (JJ), de la 1ère adjointe (AM) et de l’adjoint aux ports (GC) concernant les terrasses sur les cales :

Il faut penser à l’empêchement d’accès aux cales, à la sécurité, au fait que c’est le domaine public maritime (AM) ; nous avons indiqué qu’il fallait une solution démontable, des trous pour les plots, du vitrage, deux façades et non quatre et la possibilité de les enlever s’il y a un besoin d’accoster, une absence d’encadrement et au total un ensemble harmonieux … (JJ) ; quant aux formes, il faut une harmonisation entre professionnels (AM) ; l’adjoint aux ports ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il s’agit de quais … ; enfin le maire conclue sur le fait qu’on doit penser à l’attractivité économique en trouvant un compromis concernant les visuels et les fonctions du port … qu’on doit penser à un autre projet que celui initialement déposé, prévoir une demande en sachant que le port est emblématique …

 

 

D’autres habitants signalent et/ou s’interrogent :

les chemins de VTT sont particulièrement réussis mais l’éclairage toute la nuit pose problème dans la perspective du développement durable …

l’escalier près du site remarquable de la Roche Percée menace de s’effondrer … la roche elle-même pourrait nécessiter d’être renforcée …

à propos du devenir de l’ex-usine Capitaine Cook, pourrait-t-on en savoir plus que ce qui a été dit en réunion publique récemment ?

un panneau d’impasse rue Beg Ar Compars est tombé et les gens s’y engagent à tort … par ailleurs dans ce secteur les très nombreux poteaux de fils électriques sont inesthétiques … notamment sur les photos !


R du maire sur Capitaine Cook (en résumé) : C’est un beau site en situation de reconversion économique. Nous avons pris le parti de maintenir en l’état le visuel du port. Nos contacts avec le responsable de l’usine (à Keranna) montrent que cette personne est consciente des enjeux avec la municipalité mais rappelle qu’il faut tenir compte de l’actionnaire Intermarché qui a ses propres obligations (…).

Concernant l’ex acheteur-constructeur Eiffage, les conditions ont évolué : de notre côté, nous avons demandé en Juin 2008 un projet incluant une salle de séminaire, un restaurant, un bâtiment pour la collectivité et sur l’arrière des bâtiments de résidence … mais ce n’était pas possible pour ce groupe qui ne trouvait plus de gestionnaire auquel revendre et qui s’est alors dirigé vers d’autres lieux tels que Concarneau …

Entre-temps, dès les prémices de sortie du nouvel Etablissement Public Foncier Régional de Bretagne, nous avons œuvré pour y faire entrer notre projet concernant le site de l’ex-usine … et quand il a été effectivement créé, nous avons recontacté le Président de Région …

Le 20 juillet, le Groupe Eiffage renonçait et le 11 septembre la préemption était annoncée …

Au mois d’Août, nous avions rediscuté avec le responsable de l’usine à Keranna, conscient que les bâtiments actuels posent des problèmes de sécurité et qu’ils se déprécient avec le temps.

Certes, la vente a été retirée mais ce n’est pas négatif. Soit Intermarché trouve un nouvel opérateur avec un projet que nous pouvons accepter, soit il vend à la Région et la commune réalisera une étude qui définira un projet économique de reconversion. Les contacts restent réguliers et positifs. Une prochaine étape est prévue à la fin du mois.

 

Un habitant demande : qu’entendez-vous ici par « espace économique » ?

 

R du maire : Cela dépend de l’investisseur … Nous, nous souhaitons un restaurant avec vue mer et une carte de qualité. Il existe en effet une clientèle potentielle importante qui souhaite plus d’offres … notamment davantage de restaurants. On peut penser aussi à des espaces commerciaux en particulier liés aux activités marines, par exemple des vêtements marins, un point de vente des produits de Capitaine Cook, etc. 

 

 

Autres questions d’habitants sur :

les réseaux électriques trop visibles ;

les mises  l’eau ;

la concertation pour le « cahier des charges » évoqué précédemment, « qui ne devrait pas être limitée aux professionnels de la restauration et des bars concernant l’occupation des cales du domaine maritime car c’est un problème d’intérêt général » ;

l’affaire Abiven qui n’est pas terminée et requiert la vigilance de tous ;

 


Réponses du maire ou de l’adjoint aux ports :

sur les réseaux électriques : le maire rappelle le coût élevé de l’enfouissement des lignes et donc l’impossibilité d’accéder aux nombreuses nouvelles demandes en ce sens … ;

sur les mises  l’eau : G. Cottrel les localisent sur la cale du Vieux Doëlan, en évitant les remorques … jusqu’à une autre solution …

à propos d'aménagements à Kéruster, le maire indique que la commune dispose d'environ un million d'euros annuels en moyenne de budget réel d'investissement et donc que les travaux de voirie à Kéruster seront faits mais que le projet initial de 200 000 euros étant trop cher il doit être revu ;

sur la terrasse couverte qui avait été envisagée sur une cale (ndlr : Kernabat), le maire  dit : « on doit trouver des possibilités … on se rend compte maintenant que tout le monde a commis une erreur … on en a pris conscience … il faut faire confiance … » ;

sur l’affaire Abiven : le maire rappelle que la révision a été imposée à la municipalité par décision de justice et que le Préfet avait fait savoir qu’un refus entraînerait des pénalités à raison de 250 euros par jour ; il évoque des éléments négligés dans les procès antérieurs et signale l’intention de recours d’associations contre cette révision du POS … en prévoyant une communication plus complète prochainement ;

enfin, le maire revient sur Capitaine Cook en disant que sur cette affaire « les gens se trompent, ce n’est pas négatif actuellement (…). Il faut que cela intéresse quelqu’un. Celui qui va investir va payer. Ici la commune est un « passeur ». Elle ne peut pas choisir a priori ni imposer. Et de conclure à la question posée par un intervenant : « oui il faudrait un hébergement d’un autre volume que celui prévu avec le para-hôtelier … il faudrait un véritable hôtel … A suivre.

 

 

La réunion s’est achevée un peu avant 20 H … Elle a été suivie d’un « pot amical ».

 

On retiendra que les échanges ont eu lieu sur un ton qui n’a jamais été agressif ou fortement polémique … Il y a même eu des rires ! Pourtant le public était contrasté et l’on sait que certains « passifs » existaient …

 

Doit t-on au maire et à son équipe cette ambiance « pacifique » ? !

 

 

Toutes remarques ou corrections utiles sont les bienvenues.

 

E. Dumont

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires