Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 23:55

 

 

D’après un sondage du groupe international d’études par enquêtes IPSOS réalisé en collaboration avec la Radio France-Bleu les 14 et 15 Mai 2010, il est confirmé que les Français accordent une grande importance à la protection de l’environnement, et ceci malgré la crise économique et malgré l’émergence des « discours écolo-sceptiques ».

 

L’enquête précise à quel point cette thématique est présente dans leur vie de tous les jours.

 

Il apparaît notamment :

 

- que la majorité des Français se déclare inquiète face au changement climatique (…) et que cette sensibilisation résiste aux dernières polémiques remettant en cause le réchauffement climatique et la taxe carbone ;

 

- que l’écolo-specticisme ne les atteint pas vraiment car la dégradation de l’environnement est une réalité vécue (par exemple 36% des sondés déclarent avoir déjà subit ou ressenti des gênes ou des troubles liés à la pollution atmosphérique) ;

 

- que leur sensibilité à la démarche écologique se traduit par des gestes concrets au quotidien ; par exemple :

 

85 % des sondés déclarent limiter le plus possible leur consommation d’eau et trier systématiquement ou presque leurs déchets ménagers ;

74 % disent privilégier les produits respectueux de l’environnement ;

68 % ne laisseraient pas leurs appareils électriques en veille ;

58 % prendraient le moins souvent possible leur voiture ;

58 % chaufferaient leur logement à 19 % maximum …

 

certes, disent les auteurs de l’étude, « ces scores dans l’ensemble très élevés, sont certainement le reflet d’une « sur-déclaration » de la part des répondants (ces derniers ayant tendance à se montrer toujours plus vertueux dans leurs comportements qu’ils ne le sont vraiment), ils témoignent toutefois d’une prise de conscience bien réelle de l’attachement des Français aux questions environnementales »;

 

- il paraîtrait même qu'une augmentation modérée des impôts pour la protection de l'environnement serait acceptée (position de 71 % des sondés) ...



Voir d'autres détails avec les références indiquées plus  bas

et consulter le diaporama IPSOS :

 

 

 

 

061 R en Diaporama IPSOS

 

 Cliquer ICI 

Mise à jour 05-05-11 à 8 H : le lien direct qu'offrait le site Ipsos ne fonctionne plus

mais on continue d'accèder au diaporama à la fin de leur article.

Voir "Documents associés" et "Afficher le diaporama"

en cliquant ICI

  

   

Pour en savoir plus :

 

1) Sur les conditions du sondage et les résultats détaillés, voir le site IPSOS - Cliquer ICI  

 

2) Sur la présentation historique et géographique du groupe international IPSOS - Cliquer ICI

   

3) Sur "France Bleu - Le réseau des locales de Radio-France - Cliquer ICI  

  

 

 

E. Dumont

 

   

Partager cet article

Repost0

commentaires

doc zaius 31/05/2010 10:22


Bonjour,
Chez nous le tri des déchets est une obligation: toute poubelle non conforme n’est pas vidée et fait l’objet d’un rapport. L’inconvénient est le nombre de poubelles à gérer ( trois) , et
l’obligation d’aller à la déchetterie pour le reste ( cartons, gravats, encombrants, pots de peinture, déchets verts , etc..). C’est une mesure radicale et plus efficace que l’appel à la bonne
volonté des usagers.
Je ne suis pas adepte d’une secte écologique, mais il y a déjà longtemps que mon logement est chauffé à 19 °C, que j’ai abandonné la voiture pour le train ( pour les longs trajets , environ 5000
Km/an) , que je roule à l’essence pour éviter de larguer dans l’atmosphère des microparticules polluantes de diésel , que ma consommation d’eau est réduite au minimum décent, que j’ai un jardin
conçu pour se contenter de l’eau de pluie, que j’ai remplacé toutes mes ampoules anciennes par des basses consommation, et que j’ai isolé ma maison raisonnablement.
Je dois reconnaître que dans ma démarche il entre 50% de respect de l’environnement et 50% de respect pour mon portefeuille. Mais seul le résultat compte n’est-ce-pas ?
Cela ne m’empêche pas de faire partie de cette bande d’illuminés qui contestent les conclusions du GIEC. Il faut s’efforcer d’éviter les amalgames.
Cordialement.