Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 22:49

 

Culture / Patrimoine / Libre expression

 

 

Samedi matin 17 Juillet 2010, pas question de rater cette occasion à la Maison de la Presse de Clohars-Carnoët Rue Lannevain, annoncée dans le journal : « Pierre Le Guiriec dédicacera son livre retraçant l’histoire des fours à pain à partir de 10 H » (cf. Le Télégramme daté du 16-07-10).

 

 

038 R 1ère de couv P Le Guiriec

 

 

038 R 1ère de couv P Le Guiriec

 

Couverture du livre de Pierre Le Guiriec

"Fours en granit et pains de campagne en Basse Bretagne"

paru en Mai 2010 aux Imprimeries Cloître

   

 

En effet, à titre personnel, ces constructions m’attirent depuis longtemps … et m’intriguent.

 

Et puis la protection et valorisation du « petit patrimoine » entrent pleinement, à mon sens, dans les « missions » de notre association Doëlan-Clohars-Environnement.

 

La rencontre fut un grand plaisir : Pierre Le Guiriec est un homme compétent, passionné, simple et sincère !

 

014 Pierre Le Guiriec Maison Presse Cloahrs 17-7-10

 

Pierre Le Guiriec dédicace son livre à la Maison de la Presse

de Clohars-Carnoët le samedi 17 Juillet 2010 (photo ed)

 

 

Le livre, son histoire et son contenu …

 

Le livre de Pierre Le Guiriec intitulé « Fours en granit et pains de campagne en Basse-Bretagne », au sous-titre déjà révélateur d'une émotion : « Le pain de jadis ou le pain des rêves », est paru en Mai dernier « à compte d’auteur » (on lui souhaite donc une grande diffusion !) et sorti des Imprimeries Cloître

 

Tiens, quelle était donc cette imprimerie ? Par la magie d’internet et ses moteurs de recherche j’ai découvert qu’il s’agissait d’une grande imprimerie bretonne basée à Brest avec des filiales et une réputation de pionnière dans divers domaines techniques.

Bravo ! Décidément, ce livre est riche d’enseignements directs et indirects !

 

Il commence sous la plume de deux préfaciers « institutionnels » : Bruno Struillou, Président des Artisans Boulangers et Boulangers Pâtissiers du Finistère, et Michel Guéguen, Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat du Finistère.

 

Pas étonnant, car Pierre Le Guiriec est du « sérail » de la boulangerie artisanale … de père en fils, avec une interruption particulière qui  l’a beaucoup marqué en l’entraînant provisoirement du statut d’artisan à celui d’employé dans une grande entreprise privée … dans le « tourbillon de la modernisation à outrance ».

 

Il raconte en effet que son grand-père Jérôme a d’abord été « fournier », que son père Vincent a été « maitre-boulanger » et que lui-même et son frère ont passé leur CAP de boulanger et ont exercé cette même profession.

 

Mais ensuite les aléas de la vie lui ont fait quitter un long temps la fabrication directe du « bon pain » au profit d’une activité technico-commerciale à la fois proche et très différente puisque liée à un grand fabricant de matériels de boulangerie-pâtisserie national et international … où, écrit-il, « on va souvent à l’encontre de la méthode traditionnelle » car « il faut toujours innover, adapter, pour obtenir un Pain toujours plus beau mais qui manque cruellement de goût  (…) la pâte (étant) une matière vivante qu’il ne faut pas brutaliser (…). Et plus loin : « Je dois vivre avec cette contradiction et (même)  subir  la période du « pain blanc immaculé mais insipide (…) pourtant bienvenu après les années noires de la guerre et de ses restrictions » …

 

Finalement, il relativise cette époque difficile de métamorphose de la boulangerie qu’il a vécue, en soulignant ce qu’il en ressort de positif : « une meilleure maîtrise du métier aux valeurs techniques et créatives insoupçonnables, prouvée aujourd’hui par les résultats et propositions de Pain très variées que présentent nos artisans boulangers » …

 

Il lui a tout de même fallu ensuite une "thérapie", dit-il ! Un "retour aux sources" pour le réconcilier avec le métier traditionnel ... Cela a commencé par l’acquisition, dès qu’il fut en retraite, d’un four à bois dans lequel il a cuit « le Pain élaboré suivant les bonnes règles (…) » puis la rencontre avec les « fours de campagne » dont son livre parle justement, « en quelque sorte son Chemin de Compostelle » selon sa propre expression !

 

On ne doute pas, en l’écoutant et en lisant son livre, que pour Pierre Le Guiriec il s’agit de « transmettre son attachement et son amour pour un métier aussi noble et captivant que celui de BOULANGER » à quoi s’ajoute le désir de « participer au sauvetage de souvenirs d’enfance » qui reflètent  « un enracinement profond en son terroir et son identité bretonne ».

 

Outre l’émotion, on découvre dans les 204 pages de textes et photos une foule de données techniques et historiques fort intéressantes, d’autant que le livre semble être le premier du genre (à confirmer) … sachant par ailleurs que l’auteur a recueilli de nombreux témoignages inédits du fait qu’il pouvait parler en breton avec les Anciens qu’il a rencontrés

 

 

Le sommaire du livre …


 

040 R Sommaire     041 R Suite sommaire

  

 

L’auteur signale t-il des fours à pains de Clohars-Carnoët ?

  

Oui bien sûr !

 

D’autant que Pierre Guiriec habite Plomelin mais demeure aussi à certaines époques dans notre commune de Clohars-Carnoët (il y a aussi résidé jeune, avec sa famille, dans les années 50).

 

Il montre des vues de fours à pains à Kerguivarec (p. 42), au Manoir du petit Saint-Mady (p. 42), à Kernabec (pp. 66-67), à Ker-Adam (p. 100) et à Kermerrien (p. 190).


Et les deux fours à pain à St Jacques ?

 

Un scoop : lors de notre conversation à la Maison de la Presse,  lorsque j’évoquais ces deux fours,  Pierre Guiriec m’a dit qu’il les connaissait … mais que les panneaux routiers à proximité l’avaient provisoirement dissuadé de les inclure tant il était désolé de ne pouvoir en faire une photographie satisfaisante esthétiquement …

 

Dommage … Mais je me permets de les présenter dans cet article … en rêvant que peut-être on pourrait en discuter avec la municipalité et trouver une solution ? …

 

061

 

050 R Four à pain à G 26-06-10

 

051 R Four et panneau routier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  052

 

058

 

054

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série de six photos des deux fours à pains

près de la Chapelle Saint-Jacques à Clohars-Carnoët


(photos E. Dumont le 26 Juin 2010)

 

   

L’histoire des fours « en mouvement » à la Maison de la Presse  …

 

Pendant que je continuais à converser avec Pierre Guiriec, un nouvel arrivant dans la Maison de la Presse s’approche, parle de sa propre histoire et présente un grand panneau de photos très anciennes. Il a travaillé lui aussi dans la boulangerie … C'est Paul Abgral ... qui accepte d'être également photographié.

 

020 R Discussion à 3

   

027 R les 2 discutent

  028 Zoom panneau photos Abgal

 

028 R zoom 2

 

La rencontre entre Pierre Le Guiriec et Paul Abgral

à la Maison de la Presse de Clohars-Carnoët sur le thème des fours à pain  

 

(photo ed - 17-07-10)

 


  C'est promis entre eux deux : Pierre Le Guiriec et Paul Abgral engagent une amicale collaboration ... La prochaine édition du livre en sera enrichie !

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

- Voir notamment les références sur le « petit patrimoine » tout en bas de notre article du 3 Octobre 2009 intitulé  "La Journée du Patrimoine 2009 à Clohars-Carnoët avec Dre Ar Vinojenn" - Cliquer ICI.


- Coordonnées de M. Pierre Le Guiriec - Allée de Kermel - 29700 Plomelin - www.leguiriec-pierre.fr

  Commandes directes du livre : 24,50 euros + 3,00 euros de port.

 

 

  

Evelyne Dumont

   

 

Pour recommander la lecture de cet article, vous pouvez

soit cliquer sur le mot "recommander" en bleu juste sous cet article,

 soit (si la manoeuvre qui suit n'est pas assez commode) sélectionner puis faire un "copier-coller"

de l'adresse de l'article figurant tout en haut de cette page d'écran et l'envoyer à votre destinataire.

 

Pour être prévenu-e de chaque nouvel article,  

inscrivez-vous à la "Newsletter" de l'Association Doëlan-Clohars-Environnement

(voir cette rubrique tout en bas de la colonne de droite de la Page d'Accueil de ce site).

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires