Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ED "Environnement Doëlan"
  • : L'ENVIRONNEMENT au sens large à Doëlan et au-delà. PAYSAGES, CADRE DE VIE, ECOLOGIE (générale et politique), PATRIMOINES, CULTURE, LOISIRS, VIE LOCALE (économie-social- politique).
  • Contact

AUTRES RUBRIQUES


A VOIR ...
sur la PAGE D'ACCUEIL
colonnes à droite et à gauche :

RUBRIQUES
COMPLEMENTAIRES
- Derniers
  commentaires
-
Liens utiles
- Catégories d'articles
- Agenda : à voir, à faire ...
etc.

Recherche

Archives

3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 10:00

 

 

Développement "durable"



 

Un 8ème anniversaire du "Développement durable" en France ...



... Elle a commencé dans toute la France jeudi 1er Avril – ce n’était pas un « poisson d’avril » mais du sérieux ! – et s’achèvera mercredi prochain 7 Avril 2010 : la « Semaine du Développement Durable 2010 » huitième du nom.


Cette manifestation à l’initiative du Ministère de l’Ecologie de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer et de l’A.D.E.M.E. (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise d'Energie) veut sensibiliser le grand public au développement durable et l’écologie en lançant notamment des « appels à projets » qui permettent à des acteurs locaux de passer au stade pratique.


Cette année, le thème est « Changeons nos comportements ! ».

 

Il s’agit de changements simples et d’actions basiques comme par exemple utiliser moins fréquemment sa voiture, réduire l’achat de produits jetables tels que les gobelets en plastiques, etc., alors que l'an dernier on avait surtout insisté sur les modes de consommation favorable au développement durable (on trouvera un bilan des activités 2009 sur le site du ministère en cliquant ICI).

 

 

021r ECRAN site Ministère Ecologie-page DD

 

La page écran sur la "Semaine du Développement Durable 2010"du site

du Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de la Mer (ed - 03-04-10)

 

 

 

En 2010 comme en 2009, des milliers de manifestations ont été programmées. Leurs lieux et dates sont consultables par internet en cliquant ICI (attention au mode d’emploi délicat … et par ailleurs ce n’est pas exhaustif).

 

 

On rappelle que l’expression « développement durable » est issue du « Sommet de la Terre » qui s’était tenu à Rio en 1992 sous l’égide des Nations Unies, aboutissant à formuler 27 principes qui ont fondé l’Agenda 21 ou « programme d’action pour le 21ème siècle » en vue de faire face aux défis écologiques et sociaux présents et à venir.



On sait aussi que l’expression est chargée d’ambiguïtés et donc sujette à discussion,  certains lui préférant « développement soutenable » … pour mieux traduire le vocable anglo-saxon « Sustainable Development » à dimension éthique de la pionnière Mme Brundtland (Premier ministre de Norvège auteur du rapport préalable au Sommet de Rio « Notre avenir à tous »). D’autres personnes, plus nombreuses encore complètent la notion en utilisant l’expression « développement durable et solidaire ».


Sur ces aspects historiques et sémantiques et tous les enjeux sous-jacents, la « Bible » est unanimement, semble t-il, l’ouvrage de Jean-Claude Pierre très lisible et pédagogique : « Pourvu que ça dure. Le développement durable en question » paru en 2006 chez Liv’Editions (192 p.).

 

 

003 r Livre JC PIERRE

 

 

Couverture du livre de Jean-Claude Pierre

"Pourvu que ça dure ! Le développement durable en question", Liv'Editions, 2006.


 

 


… et un 2ème anniversaire à Clohars-Carnoët

 


L’an dernier, la 1ère édition de la Semaine du Développement Durable organisée à Clohars-Carnoët par la Mairie s’était déroulée sur la Rive Droite du Port de Doëlan sous forme d'un "marché de produits locaux et Max Havelar" et avait rencontré un beau succès.

Nous en avions rendu compte sur ce blog dans deux articles parus les 1er et 5 Avril 2009.

(Voir : "Une Journée du Développement durable" à Clohars-Carnoët le 4 Avril" en cliquant ICI; et "Images de la Journée du Développement Durable à Doëlan le 4 Avril" en cliquant ICI).


 

Pour cette 2ème édition cloharsienne, des initiatives ont été prises à la fois par l’équipe municipale dirigée par M. Jacques Juloux et par une association citoyenne : Cap Action Solidarité.

 


 

Actions de la Mairie de Clohars-Carnoët

 


La Mairie a choisi en 2010 de mettre l’accent sur le développement du co-voiturage en donnant trois rendez-vous aux cloharsiens les 1er, 3 et 7 Avril (voir l'affiche).

 

 

008 r Affiche DD Mairie 1-7 Avril 2010

 

 Affiche de la Mairie de Clohars-Carnoët

pour la "Semaine du Développement Durable 2010"

 

 

Il est aussi prévu de renouveler prochainement un marché de producteurs locaux sur la Place de la Mairie.

 

On trouvera des détails sur l’ensemble des actions menées à ce jour et des projets en allant sur la page « Développement durable » du site internet de la Mairie (cliquer ICI).

 

 

 


Actions de l’Association cloharsienne « Cap Action Solidarité »

 

 

Quant à l’Association « Cap Action Solidarité » (Capas), elle a ciblé le thème des pesticides avec deux sortes d’actions pendant la semaine du 1er au 7 avril :


d’une part, la publication d’une série d’articles sur le blog de Capas spécifiquement consacrés à l’utilisation de ces produits et aux problèmes environnementaux qu’ils peuvent poser (cliquer ICI) ;


d’autre part, l’organisation d’une réunion-discussion intitulée « Les Pesticides : peut-on s’en passer ? Comment ? » dans un café de la Rive Droite de Doëlan – « La Doëlannaise » Place de la Coopérative - animée par deux connaisseurs de ces questions : M. Anicet Furic, cultivateur à Bannalec, et M. Jean-Yves Sylvestre, président du club des jardiniers amateurs du pays de Brizeux à Arzano le 7 Avril 2010 de 18 H à 20 H.


A noter que la Présidente de « Cap Action Solidarité », Mme Denise Le Moigne, a contacté celle de « Doëlan Clohars Environnement », Mme Laurence Bineau, pour l’inviter à participer à cette manifestation et bien vouloir diffuser l’information aux adhérents de DCE … ce que nous faisons volontiers par la voie du blog DCE.

 


010 r Affiche CAPAS DD 1-7 Avril 2010

 

 

  Affiche de l'Association cloharsienne "Cap Action Solidarité"

pour la "Semaine du Développement Durable 2010"

 

 

 

J’ajoute ici une remarque personnelle exceptionnellement en forme de petite « pique » malicieuse (personne n’en a l’exclusivité !)


Je me réjouis particulièrement du thème choisi par Cap Action Solidarité pour fêter la Semaine du Développement Durable 2010 : « Les pesticides ».


En effet, j’y vois une évolution très positive avec un « leadership » des membres de « Capas »/Ex « Cap Avenir » les plus conscients des dangers de ces produits … sur ceux qui, dans le temps, en riaient : allusion à une réunion de préparation des élections municipales de Mars 2008 à Quelvez où j’étais venue comme simple sympathisante ayant préalablement participé au « Groupe de travail sur l’environnement » et avais tenu un discours sur les problèmes de fertilité découverts par les scientifiques auprès d’agriculteurs ayant abondamment dispersés ces produits dans leurs champs … apparemment peu compris. Constat fort décevant à l'époque !


Pour l'heure, je n’envisage évidemment pas l’hypothèse d’une simple soumission de militant de Capas à la « mode écolo » actuelle … apparemment très "porteuse" en cas de visée électorale politique !


On est d’accord : l’écologie nécessite à la fois une prise de conscience et un grand sens des responsabilités concernant notre avenir et celui des générations futures ; ce n’est pas une affaire d’opportunisme mais plutôt de vraies convictions ... et en même temps d’écoute très attentive des positions très diversifiées personnelles et collectives qui existent quant aux actions souhaitables et réalisables. Donc ce n’est pas si facile … mais motivant voire enthousiasmant … en espérant y arriver.

 

 

 

Pour revenir aux agriculteurs « en danger de pesticides », on peut notamment aller regarder la vidéo intitulée «Les lourdes conséquences des pesticides sur les agriculteurs" diffusée au  Journal de 20 H de TF1 le 25 Mars 2010 (cliquer ICI - Durée 3 mn 52).


 

001 r vidéo pesticides-agriculteurs LCI WAT

 

 

 Extrait de la vidéo "Les lourdes conséquences des pesticides sur les agriculteurs"

diffusée le 25 Mars 2010 sur la chaine télévisée TF1 au Journal de 20 H (photo ed)

 

 

   

Et pour qui ne craint pas une "poussée de fièvre" de révolte, lire les ouvrages de Marie-Monique Robin - « Le monde selon Monsanto » publié en 2009 par Arte Editions (385 p.) – et celui d’André Pochon – « Le scandale de l’agriculture folle. Reconstruire la politique agricole commune » publié en 2009 par les Editions du Rocher (166 p.).

 

 

 

005 r Livre M M ROBIN Monsanto               006 r Livre André POCHON agriculture

 

 

Les couvertures des livres : "Le monde selon Monsanto" de Maire-Monique Robin (Arte Editions, 2009)

et "Le scandale de l'agriculture folle" d'André Pochon (Editions du Rocher, 2009).

 

 

Enfin, plus "pacifiquement", on peut retourner sur le site du Ministère de l'Ecologie à la page consacrée à l'utilisation des pesticides par les  jardiniers amateurs (cliquer ICI).


 

022 r ECRAN site Ministère pr Pesticides jardiniers amateu

 

Une page-écran du site du Ministère de l'Ecologie présentant l'accord signé le 2 Avril 2010

pour réduire l'usage des pesticides par les jardiniers amateurs (photo ed)


 

 

 

   

Evelyne Dumont

  Secrétaire DCE



Pour recommander la lecture de cet article, vous pouvez

soit cliquer sur le mot "recommander" en bleu juste sous cet article,

 soit (si la manoeuvre qui suit n'est pas assez commode) sélectionner puis faire un "copier-coller"

de l'adresse de l'article figurant tout en haut de cette page d'écran et l'envoyer à votre destinataire.  

Pour être prévenu-e de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la "Newsletter"

(voir cette rubrique tout en bas de la colonne de droite de la Page d'Accueil de ce site). 

_____ o _____

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

pogam 06/04/2010 15:43


Bonjour,
Toute initiative visant à améliorer la conditions sociale des travailleurs ou à assainir les méthodes de production agricole , se heurte à la même rengaine:
«  Si nous appliquons cette recommandation, nous perdrons en compétitivité sur le marché international »
Et c’est malheureusement vrai parce que nos concurrents étrangers se moquent bien de savoir si leur méthodes de production sont ou non saines et orthodoxes. De plus ils versent souvent des salaires
de misère et n’ont aucune politique sociale.
Aussi longtemps que nous laisserons nos agriculteurs et nos maraîchers se battre seuls contre cette concurrence déloyale et abusive, toute tentative d’assainir les méthodes de travail restera vaine
car elle ne sera pas acceptée.
La lutte contre les pesticides est certes une croisade qui obtient une adhésion populaire justifiée, mais elle doit être menée conjointement avec une lutte politique pour le contrôle des produits
qui entrent sur notre marché.
S’attaquer au producteur-pollueur c’est facile et c’est très vendeur médiatiquement, mais cela n’a pas de sens si on ne s‘attaque pas avec la même conviction au problème politique de contrôle sur
les produits importés. Les deux démarches sont inséparables.
De nombreux produits agricoles entrent en France en provenance de pays qui n’appliquent pas nos règles sanitaires et sociales, donc à des prix contre lesquels nos producteurs ne peuvent pas
lutter.
Ne faudrait-il pas commencer par résoudre ce problème avant d’enfoncer un peu plus sous l’eau la tête de nos agriculteurs ?
Je sais que nous sommes en période de libéralisme triomphant et donc que toute taxation des produits importés est un rêve, et Bruxelles se chargerait de nous le rappeler . Je sais aussi que les
subventions à l’agriculture sont très mal vues ( sauf des agriculteurs ). Il ne faut donc pas trop rêver non plus à de nouvelles subventions pour « encourager » le passage au bio.
Mais alors, que reste-t-il puisque les OGM sont bannis…..
Je ne crois pas trop à la validité des comparaisons avec les pays scandinaves, c’est un autre peuple, une autre société, une autre culture, une autre histoire, une autre géographie, une autre
agriculture. Je crois qu’il faut se garder des transpositions un peu trop simples.


Evelyne Dumont 05/04/2010 10:45


Oh lala … merci beaucoup pour l’information.

Quand je pense que j’ai répondu avant-hier avec enthousiasme à l’ami animateur-photographe d’un célèbre groupe associatif local qui a proposé un exercice de prises de vues dans les champs de
tulipes de Plomeur le 11 avril …
J’avoue que j’étais naïve. Je n’aime pas particulièrement les tulipes mais c’était pour la couleur et le plaisir de la vie de groupe …
Maintenant j’ai des états d’âmes. L’article conseillé est éloquent sur les inconvénients de ce type de culture intensive pour l’environnement et la santé …

Voilà encore un exemple de conflits d’intérêts au sein du « trépied » du développement durable : environnement / économie / social … L’article suggère que des solutions de compromis sont
recherchées … Espérons qu’elles aboutiront vite.
On note aussi dans l’article le rôle d’alerte des associations, notamment. C’est bien.

Encore merci pour cette référence. Je connaissais le site « Bretagne durable. Le magazine des éco-bretons » … il est dans mes « Favoris » … mais il y a tant de choses à lire à voir … et la manif du
29 mars avait échappé à mes revues de presse !


Coccinelle 05/04/2010 09:55


C'est le moment de boycotter les tulipes venues de la Torche!

http://www.bretagne-durable.info/ecomag/initiative/flore-mal